Autoroute Sfax-Gabès : il n’y a pas que l’asphalte

Autoroute Sfax-Gabès

Elle est rapide. Mais loin d’être fonctionnelle. L’autoroute Sfax-Gabès n’est pas un exemple du genre.Tant s’en faut.

Il est sans doute interdit, excusez l’expression, d’aller au petit coin sur l’autoroute Sfax-Gabès. Encore moins changer un bébé ou se désaltérer ou trouver à manger. Et pour cause, sur toute la distance, les quelque 160 kilomètres qui séparent les deux grandes métropoles du sud tunisien, il n’y a point de lieu de pause. Une station-service essentiellement.

S’il est vrai que l’on ne peut qu’être satisfait des efforts déployés pour développer le réseau des autoroutes en Tunisie, on ne peut s’étonner de l’état du nouveau tronçon inauguré en mai 2019 entre Sfax et Gabès.

Certes, ce tronçon ne peut qu’améliorer l’état de la circulation entre deux grandes agglomérations du sud tunisien. Notamment en cette période estivale au cours de laquelle beaucoup de Tunisiens l’empruntent. Qu’il s’agisse de Tunisiens résidant à l’étranger ou encore des visiteurs de régions touristiques comme Djerba-Zarzis.

Peut-on parler du rester d’un tronçon d’autoroute ? Dans la mesure où si la circulation est fluide, ce n’est pas encore une autoroute fonctionnelle vu que nombre de sorties manquent au tracé de l’autoroute Sfax-Gabès.

Celui qui l’emprunte s’en rend vite compte. Même si les travaux ont été bien entamés. Seuls des ponts sont installés mais sans qu’ils soient accompagnés d’un côté et de l’autre des bretelles nécessaires pour les desservir. Et donc desservir les villes et villages sur la route Sfax-Gabès.

«Au moins, s’il y a le moindre pépin, on trouve assistance»

Ce qui pousse beaucoup de voyageurs à emprunter encore la GP 1. Même si celle-ci est à une seule voie et qu’elle est de ce point de vue pas trop rapide. « Au moins, s’il y a le moindre pépin, on trouve assistance », raconte Wissam, un propriétaire d’une voiture de louage de la région.

Mais, il n’y a pas que cela. A la sortie de Sfax pour aller rejoindre l’autoroute qui mène à Gabès, tout automobiliste est exposé à un labyrinthe. Il faudra effectivement rebrousser chemin pour atteindre l’autoroute Sfax-Gabès. Et la signalisation n’est pas bien claire.

La signalisation n’est pas d’ailleurs le fort de l’autoroute Sfax-Gabès.  A certains endroits, les indications manquement et ne favorisent pas du tout une information combien importante pour l’automobiliste.

On pourra dire qu’il vaut mieux avoir une voie rapide plutôt que rien et qu’après tout, le tronçon Sfax-Gabès est gratuit. Certes, mais une autoroute n’est pas seulement que l’asphalte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here