Mashrou3i mise sur l’économie verte

Mashrou3i
Mashrou3i

A l’heure où les enjeux climatiques  sont une priorité,  le changement des habitudes et modes de consommation des énergies deviennent une nécessité. De ce fait, la Tunisie s’inscrit pas à pas vers cette nouvelle dimension de préservation de l’environnement.

Certains entrepreneurs ont décidé de suivre le mouvement, assistés par le projet Mashrou3i.

Des entrepreneurs avant-gardistes , à l’instar de  Nizar Thlijani de Kairouan, qui met l’accent sur l’importance d’investir dans l’énergie propre.

En 2018, Mashrou3i a offert à Nizar une formation technique de 10 jours sur la maintenance des pompes hydrauliques et l’installation de panneaux photovoltaïques pour l’irrigation rurale.

Cet entrepreneur de 33 ans  encourage l’utilisation des énergies renouvelables dans le secteur agricole de la région.

Par ailleurs, le projet Mashrou3i a beaucoup aidé les jeunes entrepreneurs à miser sur l’économie verte. Comme le cas de  Nouha Issaoui qui a trouvé l’opportunité de lancer un projet d’entreprise offrant une alternative durable.

,  Elle a lancé, de ce fait, « Bio Bag », une entreprise de fabrication de sacs en papier à Sidi Bouzid.  L’objectif est de mettre en avant les pratiques écologiques du pays et de la région.  La jeune entrepreneure s’apprête également à exporter ses produits vers d’autres pays africains et européens.

Il y en a plusieurs comme Nizar et Nouha à se projeter vers l’économie verte.

Aujourd’hui, les entreprises « vertes » sont généralement des PME. Elles sont profondément enracinées dans les besoins de leur communauté et de leur environnement local, et sont donc souvent destinées à devenir d’excellents médiateurs pour la cause environnementale.

Mashrou3i favorise la création d’une nouvelle génération d’entrepreneurs « verts »

A travers son programme d’apprentissage en ligne HP LIFE, au coaching approfondi en entreprise et en assistance technique.

Rappelons qu’ au cours des deux dernières années, le partenariat public-privé entre le gouvernement tunisien, l’USAID, la Coopération italienne, la HP Foundation et l’ONUDI a dispensé une formation intensive à plus de 104 personnes en techniques environnementales afin d’améliorer leur gestion des déchets et les sensibiliser à l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here