Affaires religieuses : signature d’un accord entre la Tunisie et la Jordanie

Affaires religieuses Accord Tunisie Jordanie

La Tunisie et la Jordanie signent un mémorandum d’entente. Il porte sur l’échange d’expertises dans le domaine des affaires religieuses. Et ce, lors de la 2ème réunion de la commission mixte tuniso-jordanienne tenue hier à Amman.

Ainsi, l’accord dans le domaine des affaires religieuses prévoit l’échange d’expertises et de données sur les recherches théologiques. De même que des visites entre les délégations d’ulémas, d’imams et de prédicateurs. L’objectif est de prendre connaissance des expériences mutuelles des deux pays dans ce domaine.

A l’issue de cet accord, la Tunisie et la Jordanie veilleront non seulement à coordonner les efforts pour consacrer l’Ijtihad (interprétation). Mais aussi, à faire connaître les nobles principes de l’Islam, en prônant la modération, la tolérance et la solidarité. Et en bannissant toutes les formes de fanatisme, d’extrémisme et de violence.

En outre, l’accord encourage la participation aux concours de récitation, de mémorisation et d’exégèse du coran organisés par les deux pays. Et aussi l’échange de données et d’expertises en matière d’organisation du pèlerinage et de la Omra vers les lieux saints.

Par ailleurs, il s’agit d’échanger les programmes médiatiques et télévisés dans le domaine religieux.

En outre, ont signé cet accord le ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum et son homologue jordanien Abdel Nacer Abu al-Bassal.

Tunisie Jordanie
Le ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum et son homologue jordanien Abdel Nacer Abu al-Bassal.

A cette occasion, Ahmed Adhoum a rendu hommage à la Jordanie. Et ce, pour son rôle dans la défense de l’Islam, de la cause palestinienne et des lieux sacrés islamiques et chrétiens du fait de la tutelle hachémite sur les lieux saints islamiques en Palestine.

Le ministre jordanien a, de son côté, souligné les relations fraternelles et historiques entre la Tunisie et la Jordanie. Ces relations qui ont été couronnées par la visite du roi Abdallah II de Jordanie en Tunisie le 03 février 2019 et sa rencontre avec le Président de la République BCE.

Au final, il a estimé que la signature de cet accord témoigne de la convergence des points de vue des deux parties sur plusieurs questions. En particulier, dans le domaine des affaires religieuses.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here