L’Europe à la mode tunisienne

mode tunisienne
Pop-up store parisien de la marque Prêt-à-porter et habillement Lyoum (Photo Appear Here)

A l’occasion de la célébration de la Journée de l’Europe en Tunisie, la Délégation de l’Union européenne en Tunisie a offert le 14 juin à ses invités une réception organisée aux Thermes d’Antonin au Site archéologique de Carthage.

Des représentants de missions diplomatiques accréditées en Tunisie, hauts responsables, journalistes, jeunes startuppers, artistes, créateurs de mode…étaient présents à cette réception placée sous le slogan « L’Europe à la mode tunisienne ».

L’événement était l’occasion pour des maisons de mode tunisiennes (Salah Barka, My Little Bagatelle, LYOUM, Atelier Leizu, FiLupo, Amin Hajri, Ali Karoui) pour représenter, dans un défilé de mode, toute une mosaïque tunisienne.

L’objectif étant de présenter sept jeunes créateurs designers tunisiens et leur savoir-faire dans le domaine de la mode et de l’artisanat.  Ces jeunes ont marqué la Fashion-Week Tunisie organisée du 12 au 15 juin à Tunis en marge de la Semaine de l’Europe en Tunisie.

Tunisie – Europe : nouvelles valeurs communes

Patrice Bergamini, Ambassadeur et Chef de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie, a tenu à rappeler l’histoire millénaire, unique et magique de la Tunisie.

Patrice bergamini« Renouer avec la dignité, revendiquer la liberté de penser, de s’exprimer, de créer et d’entreprendre, d’égalité…ces valeurs font qu’aujourd’hui, Européens et Tunisiens, ont des valeurs communes. La Tunisie a besoin de la mobilisation de toutes les énergies pour avancer« , souligne Patrice Bergamini.

Et d’ajouter qu’avant 2011, la Tunisie et l’Europe avaient en commun la Méditerranée, la géographie et une histoire millénaire. Aujourd’hui ils ont de nouvelles valeurs communes à partager de façon immédiate, urgente et opérationnelle.

 L’Europe, premier partenaire de la Tunisie

Le Chef de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie n’a pas manqué de rappeler que la Tunisie est le pays qui reçoit le plus d’argent des contribuables européens au service des citoyens tunisiens. « La Tunisie est le premier pays au monde où l’Europe a engagé tous ses outils de coopération.  Cela nous oblige à garantir plus d’efficacité de cet argent« , ajoute Patrice Bergamini qui a affirmé que la croissance, l’emploi, la santé, l’énergie, l’éducation…sont, entre autres, des défis communs entre l’Europe et la Tunisie.

« L’Europe s’est bâtie sur la culture démocratique, du consensus et du compromis, ce qui nous a obligés parfois d’avancer moins vite que les besoins et les urgences. Le plus important c’est le vivre-ensemble. C’est le cœur de nos valeurs. Vivre ensemble en Tunisie entre Tunisiens et Européens« , dixit Patrice Bergamini.

La culture pour renforcer les liens

Pour les Européens, le dossier de la culture (patrimoine, artisanat, mode, le digital, l’art contemporain) est aujourd’hui fondamental dans la coopération tuniso-européenne.

Au niveau de la sauvegarde du patrimoine, le Chef de la Délégation de l’UE en Tunisie a tenu à assurer que les travaux de rénovation du Musée de Carthage vont bientôt démarrer.

En effet, la culture permet de tisser le lien entre tradition et modernité. Pour la Tunisie, ce lien est l’artisanat. Les équipes de la Délégation européenne en Tunisie se sont engagées dans un projet Hub Design d’artisanat Nabeul où des designers européens et tunisiens travaillent ensemble. Il s’agit d’une plateforme dédiée à la promotion du design, de la culture et de la créativité. L’espace et les services proposés ont pour vocation de mettre en relation les acteurs du marché, et d’assister les entrepreneurs dans la réalisation et l’optimisation de leurs projets.

Le numérique au service de l’artisanat tunisien

Convaincu de l’importance de l’utilisation du numérique et du digital dans le développement de l’artisant, Patrice Bergamini a mis l’accent sur les tables rondes organisées le 14 juin sur l’artisanat et les métiers d’art avec la Fondation Rambourg et qui s’inscrit dans le cadre de la semaine de l’Europe en Tunisie et en partenariat avec l’Office national de l’Artisanat tunisien (ONAT) et le British Council. L’objectif étant de saluer le premier résultat d’un ouvrage qui permettra d’élaborer la cartographie raisonnée des objets de l’artisanat tunisien.

En partenariat avec des pays membres de l’Union européenne, l’Allemagne en particulier, la Délégation de l’UE en Tunisie a soutenu des jeunes startuppers tunisiens de la Fondation Tunisie pour le développement, et ce, avec le concours du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse.

Pour développer davantage l’art contemporain, Patrice Bergamini a rappelé la volonté de l’UE de s’engager pour la création à Tunis d’un Centre d’arts contemporains. « Il y a énormément d’énergie et de volonté. Nous allons  nous engager, avec nos partenaires, financièrement pour réussir ce projet« , a assuré Patrice Bergamini.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here