Bourses universitaires chinoises : plus d’ouverture pour les Tunisiens

bourses universitaires chinoises - l'économiste maghrebin

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et la  République populaire de Chine envisagent de revoir à la hausse le nombre des bénéficiaires des bourses universitaires chinoises et ce à partir de 2020. Ainsi, les universités chinoises tendent les bras aux étudiants tunisiens.

En effet, actuellement la communauté universitaire tunisienne en Chine compte désormais 500 membres dont 85 boursiers.  Ainsi, l’intention est de revoir à la hausse les bourses universitaires chinoises. Il est prévu de tenir une deuxième édition du salon des universités chinoises en septembre prochain. Il s’agit d’une occasion pour dynamiser les échanges et les partenariats inter-universitaires.

Par ailleurs, les deux partenaires réfléchissent  sur une meilleure exploitation du centre Confucius. En effet, il s’agit du  premier Institut Confucius pour l’enseignement de la langue chinoise. Situé à  l’Institut Supérieur des Langues de Tunis, ce centre a pour mission d’enseigner la langue chinoise aux étrangers.

Les deux partenaires envisagent d’œuvrer à une exploitation optimale du projet d’implantation d’un Super Calculateur (don chinois à la Tunisie) au centre de calcul Khawarizmi. Cela permettrait  de dynamiser les recherches scientifiques dans les domaines nécessitant une puissance de calcul élevée. Le centre de calcul Khawarizmi se charge de toutes les opérations de calcul dans les universités tunisiennes.

Tous ces points ont fait l’objet récemment d’un entretien entre une  délégation parlementaire chinoise  et le ministre de l’Enseignement supérieur, Slim Khalbous.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here