Plus de 500 entreprises et 140 groupes américains ont demandé au président américain Donald Trump de ne pas imposer de tarifs douaniers supplémentaires  sur les produits chinois et de trouver un accord commercial avec le gouvernement chinois. La compétitivité américaine en dépend !

Plusieurs entreprises, fabricants, détaillants ainsi que des sociétés pétrolières et gazières  américaines ont tous signé une lettre conjointe au président Trump pour manifester leur opposition à la guerre commerciale avec la Chine.

La guerre commerciale impacte négativement la compétitivité américaine

Trump pense nuire à l’économie chinoise en imposant des droits de douane aux produits chinois or il est aussi en train de nuire à l’économie américaine. D’autant plus que ce sont les importateurs américains qui paient ces taxes douanières et non les exportateurs chinois. Dans une économie mondialisée, imposer les produits chinois , c’est imposer les composants indispensables aux produits fortement technologiques américains. Autant dire , se tirer une balle dans le pied.

Ces entreprises et ces groupes ont déclaré dans la lettre leur préoccupation par l’augmentation des tarifs douaniers. Ils informent Donald Trump sur l’impact négatif de droits additionnels sur l’économie américaine en général, les entreprises et les ménages aux USA en particulier.

Rappelons qu’après l’échec des pourparlers  pour trouver un accord commercial avec la Chine en mai dernier, Donald Trump a décidé d’augmenter les droits de douane de 10% à 25% sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises. Déjà en 2018, il avait imposé des droits de douane sur 250 milliards de dollars de marchandises.

Trump menace encore d’appliquer de nouveaux tarifs douaniers sur 300 milliards de produits chinois supplémentaires si le président chinois Xi Jinping refuse de le rencontrer pour le sommet du G20 le 28 juin à Osaka. Les vêtements, les jouets et les téléphones portables pourraient  être concernés cette fois. L’impact sur la consommation aux Etats-Unis ne tarderait pas à se manifester.

Ce vendredi, les principales Bourses européennes ont reculé en début de séance après l’annonce de nouveaux indicateurs sur la production industrielle chinoise.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here