Bourse d’Alger: vers l’introduction d’une dizaine d’entreprises privées

Bourse d'Alger Introduction entreprises privées

Une dizaine d’entreprises privées ont déposé, en 2019, des lettres d’intention. Et ce, pour être cotées à la Bourse d’Alger, selon l’Agence de presse algérienne.

Il s’agit de neuf PME et d’une  grande entreprise ALMAG qui est spécialisée dans la production de la margarine et ses dérivés.

Ainsi, les PME postulantes sont la société S-five (traitement des eaux usées), Nopal Algérie (cosmétiques), UFMATP (matériel de travaux publics), ALG (agroalimentaire) et Casbah (vinaigrerie).

Les dossiers de quatre autres sociétés sont en cours d’étude. Cependant, ces PME, qui disposent d’une comptabilité conforme, souffrent d’une incapacité, de par leur petite taille, à répondre aux besoins du marché, ainsi que d’un manque de financement.

Selon la même source, sur quelque 3 millions de sociétés actives en Algérie dont 700 mille PME, la Bourse d’Alger ne compte que six entreprises dont deux publiques et quatre privées. Et ce, avec une capitalisation boursière autour de 45 milliards de dinars algériens seulement et un encours des obligations du Trésor de 400 milliards de dinars.

Notons que AOM Invest, une entreprise spécialisée dans le tourisme thermal, a été la première PME à rejoindre la Bourse d’Alger en décembre 2018. Ce qui a suscité un intérêt pour le marché boursier chez d’autres PME.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here