Algérie: arrestation d’hommes d’affaires

homme d'affaires algériens

Mahieddine Tahkout, puissant homme d’affaires et proche  du président déchu Abdelaziz Bouteflika, vient d’être inculpé et placé lundi en détention préventive dans des affaires de corruption, a fait savoir le média algérien TSA.  

Selon la même source, A 56 ans, l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout aurait fait fortune en obtenant des marchés publics dans le secteur du transport universitaire et urbain.

Toujours selon les médias algériens, le groupe Tahkout aurait acquis l’un des plus importants réseaux de concessionnaires automobiles en Algérie, comme Cima Motors, l’un des distributeurs des marques Hyundai, Opel, Chevrolet, Suzuki, Fiat, Jeep et Alfa Romeo. Mahieddine Tahkout a également racheté en 2015 la chaîne de télévision Numidia TV.

Certains hommes d’affaires auraient contribué au financement de la campagne Bouteflika

Selon la justice algérienne,  il s’agirait  de « privilèges indus » obtenus des pouvoirs publics. Il serait accusé également, avec Ali Haddad, d’avoir financé la campagne électorale du 4e mandat de Abdelaziz Bouteflika en 2014.

Toujours selon les médias algériens, il ne s’agit pas des premières arrestations depuis la fin du règne de Bouteflika. « Fin avril, d’autres arrestations d’hommes d’affaires célèbres ont eu lieu telle celle des trois frères de la famille Kouninef, propriétaire du groupe KouGC, spécialisé notamment dans le génie civil, l’hydraulique et le BTP. Selon le magazine Jeune Afrique, ils seraient accusés d’avoir détournés à leur profit d’importants marchés publics. 

Pour certains observateurs rapportés par la même source, ces arrestations servent à offrir des “têtes”  dans le cadre de luttes de clans au sein du pouvoir.

 L’Algérie est la 3ème réserve mondiale en termes de ressources naturelles. C’est un potentiel formidable et facilement exploitable. Ce qui ne manque pas d’attirer les convoitises des uns et des autres.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here