BCT : l’inflation devrait s’atténuer graduellement, mais demeure élevée

taux d'inflation 2019
l’inflation serait vraisemblablement portée à la hausse aux mois de mai et de juin 2019.

La Banque centrale de Tunisie (BCT) vient de publier les évolutions économiques et monétaires et perspectives à moyen terme.

Les récentes prévisions à moyen terme laissent entrevoir une légère détente de la hausse des prix à la consommation. Elles tablent sur un taux d’inflation moyen de 7% en 2019 et de 6,7% en 2020. Et ce, après avoir atteint 7,3% en 2018.

taux d'inflation

Prévisions de l’inflation (moyennes annuelles)
*inflation hors produits alimentaires et produits administrés (Source : BCT)

Au vu des résultats du scénario de base de l’exercice de prévision du mois d’avril 2019, l’inflation serait vraisemblablement portée à la hausse aux mois de mai et de juin 2019.

Hausses des prix de l’énergie

Comme principale composante, l’inflation des produits administrés devrait se maintenir à des niveaux élevés, en s’établissant à 4,6% en 2019 et 4,2% en 2020. Ces perspectives résulteraient essentiellement des hausses des prix de l’énergie.

Quant à l’inflation des produits alimentaires frais, l’envolée des prix observée durant le premier trimestre 2019 (9,7% en G.A.), devrait s’atténuer légèrement dans la période à venir. Les récentes prévisions tablent sur une progression des prix des produits frais en moyenne de 9% en 2019 et 6,7% en 2020. Et ce, après 8,3% enregistrés en 2018.

Les perspectives haussières des prix des produits frais, notamment en 2019, sont liées à la hausse quasi-généralisée des coûts de production (dont une grande partie des intrants est importée) et de distribution (répercussion des éventuelles augmentations des prix de l’énergie), à une offre en baisse et un comportement de marge excessive.

L’inflation sous-jacente devrait revenir à 7,5% en 2019

Les perspectives de l’inflation sous-jacente, mesurée par l’indice des prix à la consommation hors produits frais et produits à prix administrés, se sont améliorées relativement.

Après avoir atteint un record historique de 8,2% en 2018, le taux d’inflation sous-jacente devrait revenir à 7,5% en 2019 et 7,6% en 2020.

Ce léger apaisement est lié, notamment, à l’atténuation du rythme de dépréciation du taux de change du dinar durant les derniers mois. Egalement, la hausse du taux directeur, en février dernier, de 100 points de base devrait contribuer à contrecarrer les tensions en provenance de la demande de consommation dans la période à venir.

Facteurs de risque sur les perspectives d’évolution de l’inflation

En revanche, d’autres facteurs inflationnistes pourraient freiner une décélération plus importante de l’inflation sous-jacente, en 2020, tels que les répercussions des hausses passées et attendues des prix de l’énergie, des produits alimentaires frais (prix de la restauration) et des prix internationaux des matières premières.

L’inflation sous-jacente « hors produits alimentaires frais et produits à prix administrés » montre une tendance à la stabilisation autour de 7,6% en G.A. durant le deuxième trimestre de 2019.

Notons qu’au mois d’avril 2019, le taux d’inflation a connu un léger fléchissement pour reculer à 6,9% contre 7,1% un mois auparavant. L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré, au cours du mois d’avril 2019, une progression soutenue de 0,8% en variation mensuelle (V.M.) contre 0,4% un mois auparavant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here