Roland-Garros : le vainqueur empochera la coquette somme de 2 300 000 euros

Roland-Garros L'Economiste Maghrébin

Pour l’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros, l’enveloppe globale qui sera distribuée aux joueurs et joueuses augmentera de 8% par rapport à l’édition précédente.

Les tennismen et les tenniswomen qui auront la chance de fouler les terrains de Roland-Garros cette année vont gagner 8% de plus qu’en 2018.

Même les joueurs éliminés au premier tour des qualifications toucheront au moins 7 000 euros. Le vainqueur du tournoi touchera la coquette somme de 2 300 000 euros.

Le directeur du tournoi, Guy Forget, a annoncé une augmentation de 8,6% de l’enveloppe globale réservée aux joueurs. Elle passe de 39 179 000 l’an passé, à 42 661 000 euros cette année.

Les écarts financiers moins flagrants

Remarquons que cette année, l’on s’oriente vers le « resserrement des écarts » entre les vainqueurs et les éliminés de la première semaine.

Ainsi, les joueurs qui n’auront pas la chance de dépasser la première semaine des tableaux hommes et femmes toucheront quand même 10% de plus que leurs dotations.

En parallèle, la dotation des demi-finalistes, des finalistes et des lauréats n’augmente en moyenne que de 5%. Néanmoins, les gains alloués aux joueurs qualifiés augmentent eux aussi de près de 15% en moyenne (7 000 euros pour le perdant au premier tour et 24 000 euros pour le perdant du troisième tour).

Concernant les tableaux des doubles Messieurs et Dames, les lauréats toucheront la bagatelle de 580 000 euros; tandis qu’en double mixte, la paire ayant remporté la victoire touchera un chèque de 122 000 euros. La hausse de la dotation profite aussi à la catégorie des fauteuils en simple hommes et femmes (les vainqueurs empocheront 53 000 euros).

Roland-Garros : le « plus pauvre » des tournois du Grand Chelem

A noter qu’en dépit de cette nouvelle augmentation, Roland-Garros reste financièrement en deçà des autres tournois du Grand Chelem.

A titre d’exemple, Wimbledon avait dépassé le tournoi de Roland-Garros en 2018. Pour l’édition 2019, la cagnotte destinée aux joueurs augmente de 11,8% pour atteindre 44 millions d’euros.

De même, l’US Open offrait aux joueurs en 2018 une dotation de 45,26 millions d’euros, se plaçant devant le tournoi parisien.

Seul l’Open d’Australie enregistre une dotation inférieure à celle de Roland-Garros. Au mois de janvier, il a enregistré un prize money de 38,5 millions d’euros, mais avec des sommes dédiées aux vainqueurs légèrement plus importantes (2,53 millions d’euros).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here