Cachet électronique : pour simplifier les procédures administratives

Cachet électronique simplifie les procédures administratives
Cachet électronique visible

Le ministère des TIC et de l’économie numérique et celui de la Formation professionnelle et de l’emploi signent une convention d’utilisation du cachet électronique visible. Ce cachet électronique vise à simplifier les procédures administratives. Et ce, notamment pour les entreprises désireuses d’embaucher des étrangers.

Par ailleurs, cette convention vise à garantir l’autorisation du travail accordée par le ministère de la Formation professionnelle. Et ce, par l’utilisation du cachet électronique visible « TN CEV 2D-DOC ».

Ce système permet d’assurer l’intégrité et l’authenticité des documents au format papier et électronique émis par les différentes structures. A savoir : l’autorisation de travail, l’authentification des diplômes, le registre commercial, les fiches de paie, factures, documents bancaires, attestations de travail…

De même, il permet de sceller les données clés contenues dans un document moyennant une signature électronique rendue visible. Et ce, à travers un QR Code.

Ainsi, l’adoption de cette technologie vise à simplifier les procédures administratives. Tout en annulant la présentation des copies conformes et évitant les risques de falsification.

Et il est à noter que la cérémonie de signature a été rehaussée par la présence des ministres des TIC Anouar Maarouf, de la Formation professionnelle Saïda Ounissi, les représentants de l’Agence nationale de certification électronique et la Direction générale de l’émigration et de la main-d’œuvre étrangère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here