Comment faire du sport au mois de Ramadan en toute sécurité ?

ramadan - l'économiste maghrébin

Un nombre grandissant de Tunisiens exerce une activité physique avant ou après la rupture du jeûne. Et ce, pour se maintenir en forme et brûler plus de graisses. Comme nous abordons la deuxième moitié du mois saint de Ramadan, voici quelques règles simples à respecter. Elles vous permettront de faire du sport en toute tranquillité.

Mais quel sport pratiquer ? Si vous êtes vraiment débutant, optez pour des sports « doux » comme la marche à pied ou la nage, deux activités bénéfiques pour tout le monde, à n’importe quel âge.

Par contre, la course à pied ou le jogging exigent de l’endurance qui puise dans vos réserves. Ils sont donc réservés aux sportifs habitués à ce type d’effort. Et qui peuvent s’entraîner lors de cette phase de jeûne.

 Quand pratiquer son sport favori ?

Trois moments sont propices pour faire du sport au mois de ramadan sans mettre en danger la santé du jeûneur :

  • Le matin à l’aube : il est conseillé d’exercer une activité physique après le shour, car après avoir bien mangé et bu une certaine quantité d’eau, on aura assez de réserves à dépenser. De plus, les températures sont souvent assez fraîches et éloignent le risque d’une éventuelle déshydratation.
  • Juste avant la rupture du jeûne : on peut pratiquer une activité physique « douce » entre 15h et 17h. L’on évitera ainsi les heures chaudes tout étant pas trop éloigné de la rupture du jeûne où l’on pourra reconstituer ses réserves.
  • Entre l’Iftar et le deuxième repas : l’idéal c’est de manger à la rupture du jeûne des dattes ou d’autres fruits et de pratiquer une activité physique 1h après. Ainsi, un deuxième repas complet en fin de soirée permettra de reconstituer les stocks en quantités suffisantes avant le coucher.

Alors quand faut-il mettre fin aux exercices physiques ? Au moindre signe de faiblesse pendant l’entraînement à jeun, (des tremblements, des vertiges, des troubles de l’équilibre, des nausées ou des maux de tête), il faut impérativement mettre fin à votre activité physique.

Quand faut-il boire au cours du sport au mois de ramadan ?

Le jeûneur doit boire régulièrement pendant la nuit à petites doses et éviter de trop boire en une seule fois lors d’un seul repas.

Pour supporter de ne pas boire pendant l’effort physique, il faut évidemment anticiper et boire plus que prévu pendant la nuit.

A titre d’exemple, si le coureur décide de courir le matin, il doit prévoir de boire au moins 2 litres avant le shour.

En cas de températures particulièrement chaudes, il est impératif de boire jusqu’à 3 litres d’eau par jour.

 Quel type de nourriture à privilégier et combien d’heures dormir ?

Pour faire du sport sans danger, il est préférable de manger des glucides avec un index glycémique élevé (pour les personnes non diabétiques bien entendu).

Choisissez de préférence des pâtes complètes, du riz complet ou d’autres féculents complets. Les sucres simples, le pain blanc et les dattes sont à éviter.

Enfin, un adulte a généralement besoin d’au moins sept heures de sommeil pour être en forme. Ce nombre d’heures de sommeil est d’autant plus indispensable lors du Ramadan. Il est conseillé de ne pas veiller après 23h00 et d’essayer de dormir 6 à 7 heures d’affilée.

 

 

Laisser un commentaire