Égalité successorale : B. Bel Haj Hamida confirme la difficulté d’aboutir

égalité successorale

Bochra Belhaj Hamida, présidente de la Colibe, souligne qu’il sera difficile d’aller au bout du projet de loi sur l’ égalité successorale . Et ce, dans une interview accordée au journal arabophone « Le Maghreb ». 

En effet, selon elle, il est d’autant plus difficile de débattre sur le sujet qu’aucune audition n’a été faite en ce sens. Et encore moins en séance publique.

Et d’ajouter : « L’ égalité successorale fait encore l’objet d’obstruction systématique à l’Assemblée. »

Car rappelons que la commission des affaires sociales devait inclure dans son agenda l’examen du projet de loi sur l’héritage. Telle était l’annonce de Bochra Belhaj Hamida, présidente de la Colibe et députée de la Coalition nationale.

Alors, aborder ce débat à l’heure actuelle serait-il un tabou ? Sachant que l’ égalité devant l’héritage entre hommes et femmes partait d’une volonté du chef de l’Etat. Il l’avait annoncée à l’occasion du 13 août 2017. 

Et pourtant, même si on en parle ouvertement, l’ égalité successorale demeure malheureusement sans voix. 

Enfin, notons que la Colibe a présenté son rapport il y a plus d’un an. Et plusieurs propositions y figurent dont la dépénalisation de l’homosexualité, l’abolition de la peine de mort et bien d’autres sujets qui demeurent non débattus.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here