Le Forum sur l’économie bleue en Afrique s’invite à Tunis, juin 2019

Le Forum sur l’Économie Bleue en Afrique (ABEF) se tiendra à Tunis les 25-26 juin 2019.

En effet, organisé par Blue Jay Communication (BJC), le Forum lance un vif appel au secteur privé africain à saisir les opportunités de l’économie bleue en Afrique. Plusieurs pays ont d’ores et déjà confirmé leur participation. Il s’agit du Gabon, Ghana, Maroc, Somaliland ainsi que de la Tunisie et des Seychelles.

Car, les entreprises africaines doivent prendre conscience de l’économie bleue. Cela concerne, notamment, les entreprises basées dans les pays côtiers africains. Elles doivent reconnaître et saisir pleinement les avantages d’une économie bleue couvrant un large éventail de secteurs productifs. A l’instar de la pêche, l’aquaculture, les transports, les énergies renouvelables, le commerce, le tourisme ou encore les industries extractives.

Par ailleurs, la mise en place d’une stratégie de l’économie bleue s’impose à plus d’un titre d’après le Forum. En effet, 70% des états africains sont côtiers; 90% des importations et des exportations du continent sont réalisées par voie maritime. L’industrie maritime africaine est estimée à USD 1 000 milliards par an. La valeur des actifs des écosystèmes de l’économie de la mer est évaluée à USD 24 milliards. La pollution plastique coûte USD 13 milliards par an en raison des dommages causés aux écosystèmes marins.

En outre, les discussions porteront sur les opportunités et les innovations dans les secteurs émergents et frontaliers de l’économie bleue. Mais aussi sur la manière dont elles peuvent contribuer à accélérer la transformation de l’Afrique. Et ce pour créer des emplois, assurer la sécurité alimentaire et proposer des mesures efficaces contre le changement climatique à faible coût.

Enfin, des chefs d’entreprise, des investisseurs internationaux, des innovateurs des secteurs des océans et des organisations environnementales du monde entier rejoindront les personnalités du secteur public. Les débats porteront sur l’importance de l’économie bleue pour le développement de l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here