ARP vs Ministère des Finances : pas d’autorisation de sortie sur les marchés internationaux

La révision de la loi électorale
La révision de la loi électorale divise plus d'un

La commission des Finances relevant de l’ARP a rejeté aujourd’hui la demande du ministère des Finances. En effet, il lui demandait d’approuver sa demander de sortie sur les marchés internationaux. 

Retour sur les faits. En date du 24 avril, le ministère des Finances envoie une correspondance à l’ARP pour lui rappeler que dans le cadre de l’application de la Loi de finances 2019, il envisage de recourir à un emprunt obligataire. En effet, le ministère prévoit une levée de fonds qui avoisine les 800 millions de dollars ou d’euros.

C’est ainsi que la majorité des députés présents à la séance d’audition du ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a rejeté cette demande. Pour rappel, il ne s’agit pas de la première fois que le gouvernement envisage de sortir sur les marchés internationaux.

En effet, le gouvernement a procédé à une sortie sur les marchés internationaux en mars 2018. Cette sortie avait comme objectif de lever la somme de 1 milliard de dollars. Cependant, elle s’est soldée par un échec, étant donné qu’il n’a pu être levé que 500 millions de dollars. Il est à rappeler que plusieurs économistes ont affirmé que les sorties sur les marchés internationaux non-concluantes confirment le manque de bailleurs de fonds face au climat d’affaires en Tunisie et à la capacité de la Tunisie à honorer ses engagements financiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here