Protestation sociale : vers la reprise du sit-in d’El Kamour ?

sit in el kamour - l'économiste maghrébin
El Kamour 2 : nous ne céderons pas. La victoire ou la mort

Le sit-in d’El Kamour va reprendre prochainement, d’après des sources concordantes. Le deuxième sit-in revendique l’application des clauses de l’accord du premier sit-in.

En effet, les sitinners revendiquent l’application des clauses de l’accord signé avec le gouvernement. Rappelons que de jeunes chômeurs avaient lancé le sit-in en 2017 à cause de l’absence de toute forme de développement régional à Tataouine. Les sitinners avaient même menacé de fermer les vannes du pétrole. D’après des témoins oculaires, les sitinners ont déjà installé leurs tentes. A l’époque, le problème a été clos grâce à l’intervention du secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi.

Clauses de l’accord du premier sit-in :

  • Reprise immédiate de la production;
  • Levée du sit-in;
  • Réouverture de la route d’El Kamour;
  • Recrutement d’un membre de la famille du martyr Anouar Sakrafi et d’un membre de la famille du blessé Abdallah Elaway;
  • Affectation de 1500 personnes au sein des compagnies pétrolières, soit 100 en juillet, 150 en septembre, 200 en octobre, 400 en novembre et 150 en décembre 2017;
  • Adoption de la subvention de recherche de travail de 500 DT à la disposition des recrutés des compagnies pétrolières à partir de septembre prochain, en attendant qu’ils occupent leur poste;
  • Intégration des 370 travailleurs de la Société Tunisienne de l’Environnement (STE) à la fin de leur CDD;
  • Recrutement de 1500 personnes au sein de la STE en juin 2017, 1000 en janvier 2018 et 500 en janvier 2019;
  • L’Etat renonce aux poursuites judiciaires à l’encontre des sitinners.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here