Décentralisation : lancement le 11 avril de l’initiative IDEMA au profit de 12 municipalités tunisiennes

décentralisation L'Economiste Maghrébin

Après l’achèvement des travaux préparatifs, CILG-VNG International (Centre international de développement pour la gouvernance locale innovante)- Organe responsable de la mise en œuvre de l’Initiative pour une décentralisation efficiente et des municipalités attractives (IDEMA)- compte annoncer le démarrage officiel du Programme IDEMA le 11 avril 2019, à travers une cérémonie de lancement organisée à Tunis.

La cérémonie se tiendra en présence des hauts responsables du gouvernement tunisien, des partenaires nationaux et internationaux du CILG-VNG, des bénéficiaires du Programme, des personnalités influentes dans le processus de décentralisation, ainsi que des experts dans divers domaines liés à la gouvernance locale et au développement régional.
L’initiative pour une Décentralisation efficiente et des municipalités attractives (IDEMA) vient appuyer les efforts du gouvernement tunisien dans le processus de décentralisation, ainsi que l’accompagnement de 12 municipalités sur les aspects liés à la gouvernance locale. Tout en mettant l’accent sur l’approche participative et la prise en compte des spécificités et du rôle de la femme, des jeunes et des groupes défavorisés.
D’une durée de 48 mois (août 2018 – juillet 2022), cette initiative est réalisée grâce à un appui financier du gouvernement du Royaume des Pays-Bas. Il sera mis en œuvre, en Tunisie, par le Centre international de développement pour la gouvernance locale innovante (CILG-VNG International).
Ce programme s’articule autour de trois composantes stratégiques qui visent à terme le renforcement des acteurs centraux et locaux de conduite et de mise en place du processus de décentralisation et sa pérennisation, à savoir :
– Un appui au ministère des Affaires locales et de l’Environnement et au ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, afin de renforcer leurs capacités à conduire le processus de décentralisation, fédérer les différents acteurs pour sa réussite et mettre en place les stratégies et réformes nécessaires à son opérationnalisation.

– Une assistance technique aux communes cibles du programme, en vue de promouvoir leur développement économique, d’améliorer la qualité de leurs services et de les appuyer dans la compréhension et la mise en œuvre de leurs nouvelles compétences.
IDEMA intervient dans 12 municipalités situées dans la périphérie du Grand-Tunis (Douar Hicher et Raoued), le Nord-Ouest (Ain Draham, Béja, Krib, Thibar), le Centre-Ouest (Bir Hfay et Hessi Ferid) et le Sud (Ben Guerdane, Dehiba, Boughrara et Jemna).

– Une promotion à la participation citoyenne dans l’élaboration des documents de planification et de gestion de l’espace, visant une meilleure intégration des jeunes, des femmes et des populations précaires ou exclues dans la prise de décision locale et favorisant la transparence et la redevabilité des acteurs locaux vis-à-vis des citoyens.
Les objectifs et les activités à mettre en œuvre de ce programme s’articulent autour de trois principaux axes.

Pour un processus de décentralisation efficient et participatif

La réussite du processus de décentralisation est fortement tributaire des réformes institutionnelles qui seront préconisées ; de la capacité du ministère des Affaires locales et de l’Environnement et de la Direction d’urbanisme (MEHAT) à s’adapter et à évoluer dans le nouveau contexte ; et du degré de participation des communes au dialogue sur les réformes. La mise en place d’un cadre opérationnel efficient et participatif, à travers le renforcement des capacités des acteurs centraux et locaux constituera donc le premier objectif du programme IDEMA.
Il s’agira en premier lieu d’appuyer le ministère des Affaires locales et de l’Environnement afin qu’il remplisse son rôle dans la conduite du processus. Le programme prévoit, à cet effet, un appui particulier pour la mise à jour de la feuille de route de la décentralisation, la conception de formations adaptées aux nouveaux besoins des structures déconcentrées et décentralisées et la création d’une unité dédiée aux communes nouvellement créées pour garantir une mise à niveau en adéquation avec leurs besoins spécifiques. Le programme visera en deuxième lieu à renforcer la Direction de l’Urbanisme. Cela permettra de proposer une nouvelle vision pour le redéploiement des compétences en matière d’urbanisme et la mise en place de modes de gestion urbaine inédits. La participation effective des différents acteurs au dialogue sur les réformes, à travers des plateformes d’échange nationales et régionales, en synergie avec les problématiques actuelles, constituera le troisième levier pour garantir une opérationnalisation efficiente et inclusive et fédérer les efforts de toutes les parties prenantes pour la réussite du processus de décentralisation.

Pour des municipalités attractives et performantes

L’amélioration du cadre de vie des citoyens et qui s’inscrit dans une logique d’appui à l’appartenance territoriale est l’un des objectifs stratégiques de l’initiative IDEMA.
Une panoplie d’actions est proposée aujourd’hui par IDEMA aux communes bénéficiaires visant à améliorer les qualités de services et les élargir à travers le développement des compétences et la mise à disposition des outils nécessaires.
Trois périmètres d’intervention sont concernés par les activités destinées aux municipalités :
– Doter les municipalités d’outils de planification territoriale et les accompagner dans la réalisation de stratégies de développement des villes.
– Les aider à améliorer leur offre de services municipaux, en termes de gestion des déchets ou des espaces publics, par le biais de la réalisation de Plans communaux de gestion des déchets ou de Plans communaux des espaces publics.
– Les accompagner pour l’appropriation de leurs nouvelles responsabilités en termes de développement économique local, par des formations, la réalisation de projets et le partage d’expériences et de bonnes pratiques homologues.
IDEMA représente aussi un mécanisme de financement. En effet, 12 projets pilotes autour d’idées innovantes et faisant participer les communes, les acteurs locaux et la société civile seront financés d’ici 2021 dans les communes bénéficiaires. Ils favorisent ainsi le développement économique, la création de l’emploi et contribuent à renforcer la stabilité locale.

Pour une gouvernance locale participative et inclusive

Ce troisième axe vise à garantir la prise en compte de l’approche participative et inclusive lors de la mise en œuvre des différentes activités et pour l’inscrire, d’une manière efficace et pérenne, dans les mécanismes de planification et de prise de décision.
Dans ce sens, un programme de sensibilisation, de formation et de coaching permettra de favoriser des rapports basés sur la participation et la collaboration entre les municipalités et les citoyens.
IDEMA mettra en outre l’accent sur la participation et la prise en considération des besoins des femmes, des jeunes et des groupes défavorisés dans les différentes réformes liées au processus de décentralisation (notamment la préparation des textes réglementaires, le processus décisionnel, la préparation des politiques nationales et locales).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here