Energies renouvelables : la Tunisie doit améliorer sa visibilité

énergies renouvelables - l'économiste maghrébin

Mehdi Ben Abdallah, président de la Chambre de commerce tuniso-britannique (TBCC)  a affirmé que le secteur de l’énergie en Tunisie fait face à plusieurs défis.

Intervenant dans le cadre d’un petit-déjeuner débat organisé, aujourdhui 22 mars, par le Conseil des Chambres mixtes, Mehdi Ben Abdallah a fait savoir que le secteur de l’énergie est un secteur stratégique.

De ce fait, le travail sur différents angles s’impose d’après lui.  Le premier angle est l’amélioration de l’exploration et la production de l’énergie et ce à travers la production de plus de gaz tunisien. Cela permettra  d’éviter  la hausse des importations du gaz.  A cet égard, il a rappelé que  98% de l’électricité provient du gaz d’où la nécessité de produire plus de gaz.

Le développement des énergie renouvelables est le deuxième ongle sur lequel la Tunisie doit travailler. Il considère que  l’objectif  de produire  30% des besoin de la Tunisie  en énergie renouvelable  à l’horizon de 2030 est un objectif réalisable. «  Pour cela il faut se donner les moyens », lance-t-il.

« Avec l’accélération des appels d’offres en Tunisie , on voit de plus en plus de grandes compagnies et de grands noms soumissionnant pour le projet », remarque-t-il. De ce fait, il a appelé les autorités de tutelle à faire sortir de nouveaux appels d’offres pour maintenir la dynamique. La Tunisie doit  améliorer  sa visibilité dans le paysage  d’énergies renouvelables  sur la scène internationale  et de recourir au mix énergétique, conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here