Décès de 12 nourrissons : les Tunisiens crient leur rage

décès de 12 nourrissons

Le décès de 12 nourrissons ne manque pas d’attiser les réactions de toutes parts.  Ces réactions, parfois violentes, traduisent l’ébullition sociale et le désespoir du citoyen, face à une santé publique à l’agonie.

Plusieurs citoyens ont manifesté, aujourd’hui 11 mars, devant les locaux de la direction régionale de la santé à Kasserine. Une manifestation pacifique pendant laquelle les habitants ont brandi des slogans revendiquant le droit à une santé publique inclusive, une infrastructure sanitaire digne et un service de qualité. Ces slogans expriment, entre autres, la douleur des habitants de cette ville intérieure, solidaires de leurs compatriotes.

Une autre manifestation pacifique est prévue, demain 12 mars, à la Kasba. Sous le slogan « ramène ta boite en carton et viens à la Kasba  ». Indépendants et représentants de société civile, les participants à la marche vont crier leur rage et revendiquer une santé publique décente. Le choix du slogan « ramène ta boite en carton et viens à la Kasba » est une allusion à la pratique inadmissible et inhumaine de livrer  les nourrissons décédés dans des boites en carton, à leurs parents.

Par ailleurs, la crainte se profile que les vagues d’agression contre le corps médical reprennent suite à cette tragédie. En effet, le docteur Latifa Amara, chef d’unité au service ORL à l’hôpital de La Rabta a été violentée aujourd’hui par la femme d’un patient et personne n’est intervenu pour la secourir. Notons que les agressions contre le corps médical ont augmenté depuis la révolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here