BCE : « Abderraouf Cherif a le sens de l’Etat »

BCE L'Economiste Maghrébin

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a revu un certain nombre de sujets, lors du Conseil de sécurité nationale, en ce lundi 11 mars. A l’ordre du jour : le décès de 12 nourrissons, l’existence de l’appareil secret d’Ennahdha et  l’affaire de Regueb. 

Rappelons que le président de la République avait convoqué l’ex ministre de la Santé, Abderraouf Cherif, pour assister au conseil, bien avant le décès des 12 nourrissons au Centre de maternité et de néonatologie de Tunis. Et c’est la ministre de la Santé par intérim, Sonia Becheikh, qui représentait son ministère.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat BCE a salué l’attitude du ministre de la Santé à présenter sa démission, en déclarant : « Il s’agit d’une personne qui a le sens de l’Etat. »

S’en est suivi un échange de points de vue entre le Président de la république et le Chef du Gouvernement. A dé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here