Déclaration de la maire du Bardo : faut-il en rire ou en pleurer ?

Cette expression de « من وراء البلايك » (littéralement « derrière les plaques », pequenaud)) révèle à elle seule une maladie de notre société.

Ahlem Hachicha Chaker, directrice exécutive à l’IPP du parti Machrou3 Tounes souligne : « Ce type de discours détestable nourrit le sentiment d’exclusion. L’expression tunisienne hogra (mépris ) résume bien ce sentiment. »
Et de poursuivre : « Il renvoie aux individus ciblés une image négative d’eux-mêmes, une image de victime. Or la victimisation empêche l’intégration des individus. Quand on est victime d’une société, on n’y adhère pas, on n’est pas citoyen. »

Et d’ajouter : « Une maladie qui fait croire à certains que, en raison de leur lieu de naissance, de leur compte en banque, de leur nom de famille, de la couleur de leur peau, de la texture de leurs cheveux, de leur accent, ils valent moins que les autres. »

Ahlem Hachicha Chaker : « Certains s’imaginent qu’on peut regarder les gens de haut. C’est laid. »

Dans ce pays, on croit pouvoir parler du pedigree des gens, comme des choses, des bêtes. Or,  une personne vaut par ses valeurs, ses principes et non par ses origines ou la couleur de sa peau.  Nul ne doit se permettre de regarder l’Autre de haut.

Cette mentalité s’est incrustée en nous depuis des lustres, génération après génération. Des villes oubliées, des régions intérieures laissées en déshérence, des jeunes humiliés à cause de leur lieu de naissance, des talents étouffés. En face, un pouvoir accaparé, des intérêts économiques concentrés. Voilà les méfaits de ce genre de mentalité.

Cette laideur est une petitesse d’esprit. Des esprits trop petits pour voir la beauté de la Tunisie dans ses régions, pour avoir l’humilité de se prendre pour ce qu’on est, pour se projeter dans la diversité.

Je connais des personnes qui sont nées du mauvais côté de la rue, qui ont démarré avec moins que rien dans la vie, que le hasard destinait à la misère et à la médiocrité. Ces personnes sont devenues de belles personnes, intelligentes, ont réalisé de belles choses.

Je connais des personnes qui sont nées avec une cuillère en or dans la bouche. Des personnes qui avaient tout leur avenir tracé à l’avance. Et qui l’ont abîmé. Des personnes moches, mesquines et abjectes. Des low life.

Je connais des personnes tout court. Sans étiquettes, sans label, sans code postal.

تحيا جلمة، تحيا الكاف، تحيا قصور الساف، تحيا دقاش، تحيا المتلوي، تحيا الصمعة، تحيا الشبيكة، تحيا عقارب. تحيا تونس

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here