Le Club Africain peut-il ressusciter ?

Club Africain L'Economiste Maghrébin

Après une série de déboires sur le plan national et continental, la direction clubiste semble avoir pris des résolutions courageuses pour concilier le club de Bab el Jedid avec son public.

On dit que les grands clubs peuvent trébucher, mais finissent toujours par se relever. Est-ce le cas du Club Africain qui a touché le fond en 2018 et au début de l’année en cours, après une série de déboires ?

Annus horribilis

Interdit de transfert pour deux mercatos, menacé par la FIFA de perdre six points au classement général du championnat, et ayant subi une défaite humiliante face au TP Mazembé dans le cadre de la Ligue des Champions de la CAF, le navire du Club Africain semblait prendre l’eau de toutes parts.

Des mesures salvatrices

Par un bénéfique sursaut d’orgueil, la direction du club de Bab el Jedid a décidé, enfin, de prendre le taureau par les cornes. Elle a assaini sa situation financière, fait le ménage dans ses propres rangs et placé à la tête de l’équipe un staff technique de qualité.

S’étant déjà acquitté de la somme de 500 mille euros, le bureau directeur vient de régler la somme de 107 mille euros comme pénalités de retard. Par conséquent, la FIFA a fini par classer la plainte déposée par le club tchétchène de Grozny contre le Club Africain à propos de l’attaquant tchadien Ezichiel Ndouassel. Les clubistes respirent enfin : ils sont assurés du non-retrait de six points au classement de la Ligue !

D’autre part, et suite à la réunion du bureau directeur du Club Africain samedi dernier en présence du président Abdessalam Younssi, il a été décidé de limoger le vice-président, Majdi Khelifi et le président de la section football, Hamza Oueslati.

Un coach de qualité

Concernant le staff technique, et après la démission de Chihab Ellili, remercié après la terrible défaite face au TP Mazembé(0-8) en Ligue des Champions, la direction clubiste a jeté son dévolu sur l’entraîneur français Victor Zvunka pour prendre les rênes de l’équipe. D’ailleurs, les joueurs clubistes ont déjà effectué samedi dernier leur première séance d’entraînement sous la direction de leur nouveau coach.

A noter que le technicien français (67 ans) avait déjà entraîné plusieurs équipes françaises de la Ligue 1, à l’instar de Toulouse et de Nice. Il peut également se prévaloir de deux expériences africaines. La première avec l’équipe algérienne de Chebab Riadhi Belouizdad et la seconde avec le club guinéen de Horoya AC.

Pour revenir à la confrontation de la 4ème journée de La Ligue des champions qui opposera le club Rouge et Blanc au TP Mazembé, ce mardi 12 février (17h00), au stade olympique de Radès, 40.000 billets ont été mis à la disposition du public clubiste, alors que la direction du CA demandait l’autorisation d’accès à 50.000 supporters.

Ce match retour sera sans doute une occasion en or pour l’équipe clubiste de laver l’affront de la déroute de Lubumbashi, afin de se réconcilier avec un public fidèle, mais exigeant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here