Ahlem Hachicha Chaker: « La municipalité ne fait pas preuve de réactivité »

Ahlem Hachicha Chaker L'Economiste Maghrébin

Les régions représentent le capital des ressources humaines et naturelles, les ressources matérielles et immatérielles. Elles sont porteuses de projets, de vision et de solutions. Identifier et exécuter ces projets, ces visions et ces solutions, c’est cela le développement durable.

Le parti Machrou3 Tounes a entamé depuis plusieurs semaines une tournée dans les régions. A la suite de cette tournée, l’Institut des Politiques Publiques de Machrou3 Tounes a organisé une série de rencontres régionales sur le thème du développement durable. Ahlem Hachicha Chaker, Directrice Exécutive de l’Institut des Politiques du Parti Machrou3 Tounes dresse un état des lieux. Interview:

A l’heure actuelle, après les résultats des élections municipales, Sfax a-t-elle bénéficié de projets concrets pour le développement de la région?

Il est malheureux de constater que les élections municipales n’ont pas changé grand-chose au quotidien à Sfax. Aucune initiative structurante, aucune amorce de projet n’a été constatée. Sfax a des cartons pleins de grands projets en attente. Des promesses qui s’accumulent depuis des décennies, promesses ressorties à chaque campagne électorale. Ces promesses ont encore été au cœur des campagnes électorales pour les élections municipales. Nous attendons donc toujours de voir les choses bouger.

Qui dit pouvoir local dit démocratie participative. Quel est l’état des lieux après le 6 mai 2018?

Il est vrai que la société civile s’est impliquée de manière très active dans la gestion municipale, avec une participation accrue aux séances du conseil municipal, un suivi des procédures et un rôle de contrôle pleinement assurée. Mais la démocratie participative est un jeu qui se joue à deux. Que la société civile et les citoyens jouent le jeu alors que la municipalité ne fait pas preuve de réactivité, c’est frustrant.

Comment sera Sfax demain?

Sfax demain doit ressembler à ses habitants. La ville, la région, doivent se préparer à accueillir les citoyens de demain. Son infrastructure, son tissu économique, sa qualité de vie, son modèle de développement, ses structures culturelles et sociales, ses réseaux de transport doivent correspondre à des besoins qui ne sont pas ceux d’aujourd’hui.

Le modèle stratégique sur lequel vous devez vous entendre?

Il doit être construit sur l’anticipation et la prospective. Je rêve d’un Sfax avec un réseau de transport intelligent et propre, avec un aménagement urbain et rural intégré, des hubs d’activités compétitifs apportant une véritable valeur ajoutée, une offre d’activités culturelles riche. Un Sfax qui serait un pôle attractif pour toute la région, Sfax accessible et ouvert aux autres pôles de la Méditerranée. Sfax devrait être une ville pilote pour la Tunisie, pour la mise en place d’une Smart City, des technologies innovantes, des énergies renouvelables.

Sfax doit redevenir un lieu de vie agréable pour arrêter l’hémorragie des jeunes qui aujourd’hui fuient leur ville natale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here