Crise de l’enseignement secondaire : tout le monde retient son souffle

enseignement de base - l'économiste maghrébin

La commission sectorielle de la Fédération générale de l’enseignement secondaire poursuivra ses travaux aujourd’hui, 9 février, à partir de 11h, pour l’examen des propositions du gouvernement. Tous les regards sont braqués sur cette crise de l’enseignement secondaire. 

La commission a entamé ses travaux hier 8 février pour examiner les propositions du gouvernement. Dans une déclaration accordée aux médias, le Secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement secondaire, Lassaâd Yacoubi a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une acceptation totale ni d’un rejet total de l’accord présenté par le gouvernement.

Cependant, la commission s’est tenue pour «  perfectionner et revoir un certain nombre de points de l’accord », précise-t-il. Par ailleurs, il n’a pas exclu la possibilité d’un déblocage rapide de la situation ce dimanche.  Malgré cette évolution, Lassaâd Yacoubi a lancé un appel à tous les enseignants pour un sit-in devant le ministère de l’Education «  car nous passons par une étapes décisive », dit-il dans un post, sur le réseau social Facebook. Ainsi, il s’agit d’une véritable crise  de l’enseignement secondaire.

Par ailleurs, élèves et parents d’élèves retiennent leur souffle en attendant la décision définitive de la commission sectorielle de la Fédération. En effet, la coordination «  Parents en colère » a décidé de reporter sa marche pacifique prévue pour aujourd’hui 9 février dont l’objectif est d’attendre la décision de la commission sectorielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here