Fuite des compétences médicales : l’hémorragie persiste

compétences médicales - l'économiste maghrébin

A quand la fin de la fuite des compétences médicales ? Il semble que cette question ne trouve aucune réponse. Alors que le manque de médecins spécialistes de la santé publique en Tunisie se fait sentir; l’ATCT ne manque pas d’annoncer le recrutement de nouveaux médecins spécialistes pour le compte de l’Arabie saoudite.

En effet, le ministère de la Santé en Arabie saoudite de la région de Najran envisage de recruter des médecins spécialistes, affirme l’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT), sur son site officiel.

Cette délégation sera présente à Tunis du 7 au 10 janvier pour effectuer le recrutement.  Les candidats doivent avoir au minimum deux ans d’expérience et ne doivent pas dépasser les 55 ans.

Les candidats désireux de s’entretenir avec la délégation sont priés de se présenter à partir du lundi 07 janvier 2019 à 8h00, muni de CV en arabe et en anglais, une copie du diplôme et une attestation d’expérience. Et de confirmer la date de leur présence, en envoyant un mail à recrut5@atct.tn en indiquant leur nom et prénom et leur spécialité. D’après un document publié sur le site de l’ATCT, il existe 245 postes vacants pour médecins spécialistes en Arabie saoudite.

L’ATCT a annoncé ce recrutement dans une période particulière marquée par la fuite des compétences médicales. Cependant, le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi minimise le risque de fuite de la compétence.

De la nécessité de maîtriser la fuite des compétences médicales

Plus que 800 médecins ont quitté la Tunisie en 2018. D’après l’Ordre des médecins de Tunisie, il existe un manque flagrant de médecins. En Tunisie, il existe un médecin pour 769 habitants, soit environ 130 médecins pour 100.000 habitants. D’après le Conseil de l’Ordre des médecins de Tunisie, six gouvernorats ne disposent pas de gynécologue. Il s’agit de Manouba, Béja, Jendouba, Gafsa, Tozeur et Tataouine.

Notons que le ministre de la Santé Abderraouf Cherif a affirmé qu’il a rejeté 200 demandes de démission de médecins en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here