Walid Sfar : « Stopper cette politique de la fuite en avant »

Walid Sfar L'Economiste Maghrébin

Quelle conclusion peut-on tirer du recours à l’inconstitutionnalité de l’article 36 de la LF 2019 relatif à la levée du secret professionnel ? Walid Sfar, vice-président du parti Afek Tounes, donne son point de vue.

Il souligne : « Ce n’est pas la première fois qu’il y a un recours contre des articles de la loi de finances, notamment en termes d’inconstitutionnalité de certains textes de lois. » 

Il déclare en effet : « Il y a beaucoup de choses avec cette loi de finances qui ne sont plus acceptables. Or la première règle de la justice est la sécurité juridique. » 

Sur un autre volet, celui de la situation politique et des rassemblements qui se font dans certaines régions. Il précise : « Les gens commencent à désespérer de la politique, de la dégradation du pouvoir d’achat, de leur façon de vivre. Or du moment que la protestation reste pacifique, elle est un droit incontesté, comme le dit la Constitution. » 

Selon M. Sfar, il faut offrir de vraies solutions et revenir au sérieux, à logique de l’Etat et stopper cette politique de la fuite en avant due à l’entêtement de certains dirigeants. « Personnellement, je commence à être convaincu que ce gouvernement est la principale cause des problèmes et en aucun cas il ne peut faire partie de la solution », conclut-il. 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here