Mondial des clubs : le Real Madrid en finale grâce à un triplé de Bale

Real Madrid L'Economiste Maghrébin

Samedi 22 décembre, en finale, le Real Madrid affrontera le club émirati et hôte de la compétition Al-Aïn, qui a créé la surprise en éliminant  River Plate  l’autre grand favori de ce tournoi.

Le Real Madrid, double tenant du titre mondial, s’est facilement imposé, hier mercredi, face au champion d’Asie, Anlers Kashima, par 3 buts à 1, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA.

Ainsi, le club madrilène rejoint le club émirati et hôte de la compétition Al-Aïn qui s’est qualifié à son tour en battant le club argentin River Plate, l’autre grand favori de ce tournoi, aux tirs au but (5-4).

Gareth Bale, l’homme providentiel

C’est grâce à Gareth Bale, auteur d’un triplé, que le champion d’Europe doit cette victoire qui le propulse en finale de la Coupe du monde des clubs.

Effectivement, l’ailier gallois Gareth Bale débloque le match dans l’ultime minute avant la pause. Il ajoute deux buts coup sur coup aux 53e et 55e minutes de la rencontre.

A noter que, de retour en compétition après avoir souffert de douleurs à la cheville droite, Gareth Bale est le troisième joueur à marquer dans trois éditions du Mondial des clubs. Il rejoint ainsi le club très fermé des joueurs ayant réussi un triplé après Pelé (1962), Luis Suarez (2015) et Cristiano Ronaldo (2016).

Le Real encore en convalescence

Face à une équipe japonaise  limitée et sans prétention, le champion d’Europe n’avait guère brillé par son collectif, ni par son inspiration. La preuve, c’est que les poulains de Santiago Solari sont restés sans solution jusqu’à l’ultime minute de la pause quand Bale profite d’un une-deux avec Marcelo pour inscrire un but d’un tir croisé (0-1, 44 e).

Inspiré, très en verve, le même joueur exploite une passe en retrait totalement ratée d’un défenseur japonais pour crucifier le portier du champion d’Asie (0-2, 53 e) avant d’ajouter un 3ème but, deux minutes plus tard (0-3, 55 e).

Le Japonais Doi a fini par sauver l’honneur en inscrivant un but  en fin du match (0-3, 78 e).

Si le Real Madrid s’imposait, samedi prochain en finale devant le surprenant club  émirati d’Al-Aïn, il deviendrait le premier club à gagner le trophée mondial à trois reprises. Surtout, il sauverait une première partie de saison décevante avec une piètre quatrième place en Liga.

Mais, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here