Les saveurs de l’art de la table et l’amour de terre prennent leur envol les 11 et 12 décembre 2018

International Women’s Group

L’Art de la table  est l’une des façons de sauvegarder notre patrimoine à la fois  culinaire et de décoration. La vocation made in Tunisia  permet d’associer au plaisir gourmand, la solidarité et le don de soi pour ce premier rendez-vous à l’Utica.

L’exposition WING ( Women International Gate) prend son envol pour la première fois à Tunis les 11 et 12 décembre en présence du corps diplomatique et de nombreuses personnalités.

Au programme : exploiter les richesses de la Tunisie y compris les produits du terroir. Au Salon de l’Amour de terre et l’Art de la table ont été rassemblés  plusieurs artisans producteurs qui parleront avec passion de leur métier : des passionnés du tissage comme Fatma Samet.

Sous le signe de l’authentique et du chic, la première édition est une  véritable nouveauté en 2018. Un handmade qui donnera la possibilité au visitorat professionnel de se référer à une production artisanale  et traditionnelle.

Leila Belkhiria Jaber, présidente de la CNFCE a mis l’accent sur la spécificité de cette première édition. Elle déclare: “Le salon sort de l’ordinaire. D’ailleurs, le concept sort de l’ordinaire en revêtant à la fois de la convivialité et de la générosité autour de nos produits du terroir et des arts de la table”.

Elle poursuit: « En fait, Wing est le premier événement de la nouvelle équipe de la CNFCE. Nous avons montré que cette action reflète l’esprit de la nouvelle équipe du nouveau bureau se dotant de dynamisme, et d’innovation et où le potentiel féminin tunisien est mis en avant ».

De son côté, Neziha Laâbidi, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, souligne  qu’un tel événement a démontré du goût, de la créativité. Elle souligne: “Vive les femmes tunisiennes. Vous savez, on peut faire des miracles avec les femmes tunisiennes”.

Amel Harchani, directrice centrale de la promotion du tourisme tunisien,  estime, elle aussi, que l’exposition sort un peu de l’ordinaire, on le voit sur le terrain.  A mon avis, le tourisme doit être accompagné de plusieurs ingrédients, tels les produits du terroir et l’artisanat. ”.

Nous portons tous en nous une histoire, un savoir-faire, une passion. Quel que soit le métier place à la liberté, à la création et à la réussite. Fatma Samet s’affirme aujourd’hui comme une référence dans tissage en Tunisie et à l’étranger. Originaire de Kerkennah, elle n’a qu’une seule idée en tête, tisser et apprendre à tisser. Aujourd’hui, Fatma Samet expose et nous en parle de sa passion pour le tissage où on peut très bien s’en servir dans l’art de la table. Elle aime plus que tout découvrir cet incroyable répertoire, qui se transmet d’une génération à une autre.

Les  ambassadeurs en parlent aussi

Carol McQueen, l’ambassadrice du Canada en Tunisie a souligné que les femmes tunisiennes démontrent à quel point elles ont en Tunisie  beaucoup de pouvoir en économie et dans le business. Elle poursuit: “ Elles sont des icônes et des modèles à suivre. Tout comme  je pense que les femmes sont bien intégrées en tant que cheffes d’entreprises et  génèrent de la croissance. Et c’est quelque chose de positif pour le pays”.

De son côté, Omer Farouk Dogan, l’ambassadeur turc  a salué la présence des femmes tunisiennes. Il déclare: « Je suis fortement content de confirmer encore une fois le rôle de la femme tunisienne maghrébine qui est très responsable. Elle prend en charge la vie à l’extérieur de la maison, et s’implique dans les activités économiques.

Il a fait savoir que l’absence de la femme maghrébine dans l’économie engendre un manque à gagner de 600 milliards de dollars chaque année. 

Il conclut: « Les Tunisiens doivent être fiers de la femme tunisienne. Parmi elles, ces artisanes qui font preuve d’audace et d’innovation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here