Maher Belhadj : « La nouvelle contribution de 1% est une mesure superficielle »

Maher Belhadj Bourse L-Economiste-Maghrebin

L’ARP a approuvé la création d’une nouvelle contribution exceptionnelle de 1% du chiffre d’affaires des banques, assurances, entreprises pétrolières et de télécoms. Et ce au profit des caisses sociales. L’expert en économie et en finance, Maher Belhadj est revenu sur cette décision dans une déclaration accordée à leconomistemaghrebin.com.

Dans ce sens, il a affirmé qu’il s’agit d’une mesure superficielle qui n’a pas été étudiée. Cette mesure va, selon ses dires, être répercutée directement sur la charge de la clientèle des entreprises concernées. Et même si cette contribution exceptionnelle sera calculée sur le compte de ces entreprises, elle aura un impact négatif. Sachant que le montant global sera calculé sur le bénéfice net de ces entreprises, soit au final 10 à 12%.

Maher Belhadj Banques L-Economiste-MaghrebinEt par conséquent, cette nouvelle contribution exceptionnelle de 1% du chiffre d’affaires impactera la rentabilité et la productivité des ces entreprises.

Par contre, face à la situation déficitaire des caisses sociales, Maher Belhadj a proposé d’autres solutions de sortie de crise. Il s’agit, à titre d’exemple, de la création d’une contribution fixe sur le préavis de rejet des chèques au niveau des banques.

Il s’agit également du recouvrement des impayés auprès de l’Etat et du privé.

Autres solutions qui demeurent plus importantes. Celle de l’unification du système de sécurité sociale tunisien. C’est-à-dire la fusion de la CNRPS et la CNSS. Ainsi que celle de  l’élargissement de l’assiette en faisant face au marché parallèle. Sachant qu’en 2030, le nombre des retraités va atteindre 2 millions 200 contre environ 1 million actuellement, selon Maher Belhadj.

A noter que l’entrée en vigueur de cette taxe est prévue pour le 1er janvier 2019. Ces ressources seront affectées aux caisses sociales. Pour ce faire, un décret d’application sera publié prochainement.

Une nouvelle contribution exceptionnelle de 1% qui a touché les banques cotées

Dans le même sillage, la Bourse de Tunis a clôturé la séance d’aujourd’hui en baisse. Par ailleurs, l’indice Tunindex a perdu 2,73% à 7398,88 points, en raison de la forte baisse des valeurs bancaires. A savoir la BIAT (-6,08%), UIB (-06,08%) BT (-6%), Attijari bank (-4,92%), BH (-4,74%) et STB (-4,28%).

Cette tendance est expliquée par la décision de créer une nouvelle contribution exceptionnelle de 1% du chiffre d’affaires des banques et autres institutions au profit des caisses sociales.

Source: BVMT

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here