Exportations en Tunisie : état des lieux et perspectives

exportations L'Economiste Maghrébin

Lassaad Labidi, PDG du CEPEX, est revenu sur l’état des lieux des exportations tunisiennes, et ce, lors d’un déjeuner débat sur le thème « Exportations : les conditions d’un décollage » réussi.  Alumini IHEC Carthage l’a organisé récemment  au siège de l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE). Zoom sur les exportations en Tunisie. 

Le PDG du CEPEX a rappelé que l’export est l’un des moteurs de la croissance de l’économie, en plus de la consommation et de l’investissement. Pour lui, c’est un indicateur largement suivi pour plusieurs raisons. Du fait de son effet sur les équilibres macro économiques, balance commerciale, balance de paiement, le développement économique. En l’occurrence, l’industrialisation du pays, la croissance et l’emploi. C’est un indicateur qui donne un certain éclairage sur le taux de change et la compétitivité des entreprises précise-t-il.

Le PDG a affirmé que l’exportation ne cesse d’occuper une part importante du PIB en Tunisie. L’exportation s’est accaparée de 35%  du PIB en 2017 et 39,2% au premier trimestre de 2018. Par ailleurs, l’intervenant a fait savoir que durant les dix premiers mois de l’année en cours, les exportations tunisiennes ont évolué au dinar courant de 20.2% contre 18.2% durant la même période de l’année précédente.

Exportations en Tunisie quand le déficit persiste

Sur un autre volet, les importations ont évolué de 20.5% contre 19,6% durant la même période de 2017. Suite à ses évolutions, le déficit commercial s’est creusé de 2.775 milliards de dinars pour se situer à 15,985 milliards de dinars.  Le PDG du CEPEX a indiqué que les différents secteurs exportateurs ont contribué à la progression de la situation économique. Cependant le secteur des phosphates a enregistré une chute.  Ces secteurs sont entre autres, l’agriculture, l’industrie agroalimentaire qui a enregistré un accroissement important de près de 60 % boosté par les exportations de l’huile d’olive, des dattes et des produits de la pêche. Le secteur des industries manufacturières  a progressé de 25.5%,  les IME de 15.1%, l’énergie 8,2 % suite à la flambée des prix du baril du  pétrole qui viennent de chuter et qui pourraient tomber à 52 dollar/ baril selon les analystes rappelle-t-il.

Lassaad Labidi a indiqué par ailleurs que les exportations en Tunisie  ont évolué à prix constant de 4%. Hors énergies elles ont enregistré une augmentation de 5.7%.  Revenant sur les déficits de la Tunisie avec d’autres pays, il a fait savoir que le déficit enregistré avec la Chine a atteint 4,483 milliards de dinars. Le déficit enregistré avec l’Italie a atteint 2.4 milliards de dinars. Avec la Turquie il a été de l’ordre de 1.8 milliard de dinars. Le déficit s’est situé à 1.19 milliard de dinars avec l’Algérie. Par ailleurs, il a atteint 1.18 milliards de dinars avec la Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here