Marouane El Abassi : il y a des « passagers clandestins » dans l’économie tunisienne!

Marouane El Abassi

Marouane El Abassi était l’invité au panel d’ouverture de la troisième Conférence annuelle du capital investissement sur le thème du « financement de l’innovation ». Le gouverneur de la BCT a déclaré qu’il y a des passagers clandestins dans l’économie tunisienne.

Cette déclaration intervient dans le cadre d’une réponse à une question sur les mécanismes à mettre en place pour aider l’informel à devenir formel, ainsi que l’avenir de l’innovation en Tunisie.

Un débat sous forme d’interview (questions/réponses) a eu lieu aujourd’hui entre le gouverneur de la BCT et Zied Oueslati, Founding Partner à AfricInvest. Cette interview s’est déroulée autour de l’internationalisation des entreprises tunisiennes, l’infrastructure du système financier. Mais aussi le financement de l’innovation et la réglementation des changes.

Pour le gouverneur, la question de l’internationalisation des entreprises ne date pas d’aujourd’hui. Il y a 20 ans déjà on en parlait en Tunisie à travers le FAMEX. Selon le gouverneur, la question de l’innovation est une question très importante.

A une question sur le « Decashing », cette nouvelle stratégie de la BCT pour relancer l’économie, le gouverneur a évoqué la mise en place de solutions rapides. Selon lui, la réussite de la stratégie du Decashing est fortement tributaire du rôle fédérateur que devrait jouer l’État en la matière.

« La partie la plus compliquée, c’est comment inciter les acteurs et les parties prenantes à travailler ensemble », ajoute le gouverneur de la BCT. Ainsi, il a tenu à rappeler que des jeunes cadres de la BCT ont développé des solutions innovantes, et ce, dans le cadre de plusieurs chantiers menés par la BCT.

Digital payment : un nouveau plan d’action en avril 2019

En réponse à une question sur le digital payment, le gouverneur de la BCT a assuré que la Banque centrale ne sera pas une entrave. Il a, par ailleurs, appelé les acteurs à aller vers le « digital payment ».

Marouane El Abassi a, par la même occasion, fait savoir qu’un plan d’action est actuellement à l’étude. Il sera fin prêt en avril 2019 pour développer le paiement digital et résoudre les problèmes de paiement à l étranger.

En matière de change, le gouverneur de la BCT a souligné qu’il faut une stratégie et une vision claires pour que les opérateurs bénéficient des mêmes avantages. « Dans ce sens, une circulaire sera signée dans les prochains jours. Nous sommes ouverts à toutes les propositions. Les entreprises qui engrangent des devises pourraient aussi utiliser ces devises », a assuré M. El Abassi.

Pour le gouverneur de la BCT, l’innovation doit être une priorité. « Ce n’est pas facile. Il faut des changements au niveau du secteur privé », précise Marouane El Abassi.

Pour conclure l’entretien, le gouverneur a insisté sur l’action. « Moi je suis dans l’action, beaucoup de Tunisiens sont dans l’action. Il faut que ces gens montrent à ceux qui sont dans l’inaction que la Tunisie peut changer. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here