Rached Ghannouchi : vrai animal politique ou faussaire qui veut avoir le monopole du bien ?

élections - L'Economiste Maghrébin

Le pardon revu et corrigé par nos chers islamistes d’Ennahdha…jamais à court d’idées, jamais à court de propositions utiles pour le bien de la communauté. Le professeur Ghannouchi ; toujours en avance sur son temps et sur ses adversaires, surtout quand il s’agit de prêcher la bonne parole et d’accomplir la bonne action, exercice qu’il maîtrise le mieux dit-on…

Après le compromis et la conciliation, chers à son coeur et à ses intentions, on ne compte plus les manoeuvres dilatoires et les tentatives de diversion ; avec ses amis du politburo et de la Choura, on est devenus depuis la révolution bénite, les as de la tromperie et du mensonge.

Chez les frères, c’est viscéral en même temps que vital pour se maintenir au sommet ; une question de vie ou de mort voyez-vous !

Alors, quand notre cheikh numéro un – parce qu’il y en un deuxième au perchoir figurez-vous – nous balance l’idée pas saugrenue du tout d’une amnistie générale bis après celle désastreuse de l’après-révolution, on n’est pas surpris. Plutôt rassurés sur la constance de l’homme et son ardent désir de faire le bien autour de lui.

Devant la démarche malintentionnée d’une IVD vendue par ses soins aux revanchards et aux aigris, il fallait bien faire bouger les choses !

On ne peut pas dire qu’à Montplaisir, on n’est pas fin stratège ; de père en fils paraît-il. Reste à savoir si c’est en politique ou en guerres de …religion.

Pardonner moyennant finances et réintégration tous azimuts, nos frères à nous n’ont pas leur pareil pour envoyer des messages codés et renvoyer l’image de gens bien sous tous rapports.

Et la justice transitionnelle alors?

Egarée sans doute en cours de route…et on ne peut pas dire que ce n’est pas prémédité !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here