Sensibiliser les jeunes d’aujourd’hui, par quels moyens?

Jeunes L'Economiste Maghrébin

Sensibiliser les jeunes de France, du Maroc et de Tunisie aux enjeux du développement et de la citoyenneté internationale. Tel est l’un des thèmes abordés lors  de l’événement organisé par l’association Migrations & Développement, en collaboration avec Solidarité Laïque et avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD). Cet événement se déroule du 16 au 18 novembre à Nabeul. 

Pour la première fois, un tel événement se tient en présence de plus de 80 personnes issues d’organisations de la société civile, des professionnels de l’éducation et des jeunes des trois pays. Ils se réunissent pour lancer la dynamique transnationale du projet au complexe de jeunesse de Nabeul. Tout comme il mobilise également les associations ANRAS, Trame de Vie, la Ligue de l’enseignement, et Etudiants & Developpement, le CCAD et le Tunisian Forum for Youth Environnement ainsi que le Ministère de la Jeunesse et des Sports de Tunisie.

Né d’un sentiment partagé par de nombreux acteurs de l’éducation. A savoir une partie de la jeunesse a du mal à trouver sa place dans la société. Ainsi, il est apparu nécessaire d’améliorer la compréhension des jeunes sur les enjeux de développement et la solidarité internationale. Et à les aider à concevoir et mettre en place des actions de solidarité internationale.

Comment motiver les jeunes ?

De ce fait, les activités consistent à former une centaine d’encadreurs de jeunes animateurs, éducateurs, enseignants, travailleurs sociaux. Mais aussi à sélectionner 750 jeunes Français, Marocains et Tunisiens et les sensibiliser à la solidarité internationale.

Rappelons que ce  projet a démarré en avril 2017 . Il a déjà donné lieu à de nombreuses actions de formation, animations, projets de jeunes… en France, au Maroc et en Tunisie.

Le séminaire réunit pour la première fois les formateurs des trois pays concernés. L’objectif:  concrétiser la dynamique transnationale du projet. Autrement dit, faire connaissance et échanger autour du projet J2R.  Partager et analyser les différentes pratiques éducatives dans chacun des trois espaces nationaux. Finalement, mettre en place des projets collectifs de solidarité internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here