Investissement : assistance allemande à la Tunisie de 17 MD

TIA -l'économiste maghrébin
Photo prise suite à la signature

La cérémonie de signature du contrat d’exécution du projet « Appui à l’instance tunisienne de l’investissement ( TIA ) », a eu lieu, hier 25 octobre au siège du ministère de la Coopération internationale et de l’investissement. Y étaient présents Zied Ladhari, ministre de la Coopération internationale et de l’investissement, Khalil Labidi, président de la TIA et Matthias Giegerich, le directeur de la GIZ Tunisie.

En effet, la convention porte sur une assistance technique de l’instance pour une valeur de 17 millions de dinars. Ce montant permettra à la TIA de commencer ses activités dans de bonnes conditions. Ainsi l’instance pourra travailler conformément aux normes internationales et contribuera à booster l’investissement.

TIA : un travail sur trois axes

  1. Le renforcement des capacités pour la coordination et l’amélioration du traitement public de l’action de l’investissement privé.
  2. Le renforcement des capacités institutionnelles et individuelles de la TIA.
  3. La mise en œuvre des mesures clés pour renforcer la visibilité de la TIA.

Intervenant dans le cadre de la cérémonie, Zied Ladhari s’est félicité de la signature du contrat de financement. Il a affirmé que ce projet concorde avec les orientations stratégiques et les programmes de réforme de la Tunisie. Il a espéré que cela incitera les investisseurs à venir et facilitera les démarches administratives.

Par ailleurs, Khalil Labidi a lancé un appel aux investisseurs à déposer leurs projets auprès de la TIA. Sur un autre volet, Khalil Labidi a affirmé que la TIA va valider quatre grands projets d’une valeur de 250 millions de dinars à la fin du mois courant. Dans le même contexte, il a fait savoir que la coopération entre la Tunisie et la GIZ est une coopération fructueuse.

Matthias Giegerich, le directeur de la GIZ Tunisie, a affirmé que la GIZ ne manque pas de soutenir la Tunisie. Notamment en ce qui concerne la croissance et la création de l’emploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here