Abir Moussi dénonce les dépassements de l’IVD

Abir Moussi L'Economiste Maghrébin

Le Parti Destourien Libre lance une campagne « Dégage » contre la présidente de l’IVD. Abir Moussi, la présidente du PDL, a bel et bien l’intention de porter plainte contre Sihem Ben Sedrine et les membres de l’instance.

Selon elle, plusieurs dépassements de l’instance ont été commis, notamment en termes de ressources financières. Aux médias, elle a déclaré que « l’IVD a porté atteinte à la souveraineté du pays. Elle n’a fait que semer le trouble dans le paysage politique ».

Mme Moussi a également ajouté que la présidente a « servi l’intérêt de certains partis politiques. Elle a mis en oeuvre sa soif de vengeance, plutôt que de garantir le processus de transition démocratique ».

Par ailleurs, rappelons que le rapport de Crisis group a souligné que la justice transitionnelle se fait dans l’intérêt de la classe politique actuelle. Et d’après les recommandations, « renouveler le soutien politique envers ce dispositif et l’accompagner de réformes immédiates. Ceci permettra d’empêcher la généralisation de la corruption et atténuerait les risques de polarisation de la société. De même que cela éviterait une désillusion totale des citoyens vis-à-vis du politique ».

En clair, plusieurs expériences ont montré que la justice transitionnelle est un long processus. Et qu’il devrait être à même de dévoiler la vérité sur tous les dépassements et enterrer les fantômes du passé.

Enfin, notons que les pouvoirs exécutif et législatif ont mis fin au mandat de quatre ans de l’IVD, en mai 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here