Espérance Sportive de Tunis : la fête gâchée par des scènes de violence

Qatar l’Espérance Sportive de Tunis L'Economiste Maghrébin

Alors que l’Espérance Sportive de Tunis (EST) a gagné son duel contre le club angolais de Primeiro Di Agosto, hier au Stade de Radès, des scènes de violence ont éclaboussé cette belle victoire.

Le bilan est lourd : 38 agents des forces de l’ordre blessés et 12 supporters arrêtés.

L’EST a atteint, à force de volonté, la prestigieuse finale de la Ligue des Champions de la CAF. Elle a dominé le club angolais de Primeiro Di Agosto, par le score de 4 à 2, mardi soir au stade de Radès.

Malheureusement, des scènes de violence de certains supporter ont gâché la fête . Casse de chaises, dégradation de biens publics et agressivité gratuite d’une violence inouïe. Le bilan est lourd 38 agents de police sont blessés.

Un champ de bataille

Ainsi, en seconde période, au moment où l’Espérance s’acheminait vers une victoire arrachée à la dure contre un adversaire qui ne lâchait rien, un énergumène a tenté de pénétrer sur le terrain. Et certains voyous ont lancé des projectiles et des fumigènes sur les forces de l’ordre. Ces dernières  se sont défendues en lançant à leur tour des gaz lacrymogènes.

Résultat de ces affrontements : 38 agents de police sont grièvement blessés, dont certains en état critique, rapporte Mosaïque FM.

En outre, Abdelkader Mathlouthi, le chef du Bureau de presse du syndicat pour les fonctionnaires de la direction régionale des unités d’intervention, a souligné la gravité de la situation.

En effet, des agents  sont hospitalisés pour différentes blessures au nez, au Centre de Traumatologie et des Grands Brûlés de Ben Arous.  Tandis qu’un troisième subit actuellement une opération des yeux à l’Hôpital Hedi Rais. L’un d’eux va se faire amputer le doigt.

Enfin, le porte-parole du ministère de l’Intérieur a indiqué qu’ils ont procédé à 12  arrestations.  Certains d’entre eux pour détention et consommation de drogue et détérioration de biens publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here