UGTT – Négociations sociales : une nouvelle victoire mais à quel prix ?

attaque terroriste
siège de l'UGTT

Le préavis de grève générale de la fonction publique sera publié prochainement, d’après la centrale syndicale ( UGTT ).

En effet, l’UGTT a annulé la grève générale du secteur public, suite à la décision de la commission administrative nationale. Alors que la grève générale de la fonction publique, prévue pour le 22 novembre prochain, demeure toujours à l’ordre du jour. D’ailleurs, la centrale syndicale revendique cette fois de revoir les échelons des salaires.

Elle va focaliser sa revendication sur le pouvoir d’achat des Tunisiens. Nous ne demandons pas l’amélioration du pouvoir d’achat, mais plutôt sa revalorisation, disait un dirigeant de l’UGTT. Les prochaines négociations semblent se dérouler après la réalisation d’une « victoire ». Car, la centrale syndicale a garanti la non-privatisation des entreprises publiques. Le même accord porte sur la lutte du  gouvernement contre la maîtrise des prix et de l’inflation. Des augmentations salariales sont aussi à l’ordre du jour. Suite à cette « victoire », la centrale syndicale pourra reprendre avec confiance les négociations.

Cependant, l’ UGTT n’a pas pris en considération le fait que toute augmentation salariale, qui n’est pas faite dans le cadre de la production et de la productivité, est capable de provoquer de l’inflation. Faut-il encore rappeler que l’inflation persiste pour étouffer le pouvoir d’achat des consommateurs et la compétitivité des entreprises tunisiennes, notamment les PME.

D’ailleurs, l’ UGTT a exigé cette fois, l’engagement du gouvernement à mener une lutte acharnée contre la flambée des prix. Cela démontrerait que la centrale syndicale a enfin compris qu’il vaut mieux lutter contre la cherté de la vie. Pour rappel, l’ancien ministre Houcine Dimassi avait critiqué sévèrement les dernières augmentations salariales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here