Le Conseil de l’Ordre des pharmaciens s’indigne des « pratiques » de la CNAM

CNAM Conseil National de l'Odre des pharmaciens Tunisiens L'Economiste Maghrébin

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a appelé ses adhérents à se conformer à la décision du Conseil de mettre fin à la convention  contractée avec la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).

Selon le Conseil de l’Ordre, cette décision intervient après une tentative de la CNAM de contacter les pharmaciens un par un afin de les inciter à contracter une convention d’une manière individuelle avec la Caisse.

Selon le Conseil, il s’agit d’une pratique répréhensible car elle porte atteinte à la profession. Autrement dit, des conventions individuelles avec la CNAM nuisent aux droits du citoyen d’accéder aux soins et aux médicaments.

Le Conseil a lancé un appel au chef du gouvernement à intervenir afin que les pharmaciens assurent convenablement leurs missions et rôles dans tout le pays.

Il a également lancé un appel au ministre des Affaires sociales de mettre fin à ces pratiques. 

Il y a quelques jours, le représentant des pharmaciens privés a pointé du doigt le retard du remboursement des frais des soins. Si la convention stipule 14 jours comme délai de remboursement, les pharmaciens attendent environ trois mois, voire plus.

Rappelons que les problèmes sans fin de  la CNAM ne se limitent pas aux pharmaciens, les médecins sont également concernés.

Communiqué de l’Ordre nationale des pharmaciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here