Ben Yahia maintenu sous perfusion, José Riga en sursis

Khaled Ben Yahia

Suite aux dernières contre performances de l’EST et du CA, le coach de l’Espérance est provisoirement maintenu à son poste. Alors que l’entraîneur clubiste serait bientôt limogé.

Annoncé sur le départ après la défaite des Sang et Or (2-0) dimanche dernier face au Club sportif Sfaxien à Sfax, l’entraîneur de l’Espérance Sportive de Tunis, Khaled Ben Yahia, sur lequel personne n’aurait parié un kopeck à la tête de l’équipe, a certainement senti le souffle du boulet.

Mais, à deux semaines de la demi-finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique contre Primeiro de Agosto, le président du club, Hamdi Meddeb, a décidé de le maintenir à la tête de la direction technique. Du moins jusqu’au match retour. Donc, pas de précipitation en attendant de lui trouver un remplaçant digne du prestigieux club de Bab Souika.

En effet, rappelons que l’Espérance, classée 7ème  de la Ligue 1, a enchaîné trois matchs sans victoire. Cette série noire a exacerbé les relations du coach espérantiste avec la direction du club, ainsi qu’avec les supporters. Ils lui imputent la responsabilité des contre performances du club.

José Riga contesté

Par ailleurs, annoncé lui aussi sur le départ, l’entraîneur belge du Club Africain José Riga pourrait bénéficier d’un sursis. En effet, après avoir pris la décision de limoger l’ensemble du staff technique, le bureau directeur du CA semblerait lui offrir une dernière chance. D’autant plus que ce dernier aurait exigé un million de dinars en contrepartie de la résiliation de son contrat…

Rappelons que suite à l’humiliante défaite (4-1) contre le Stade Tunisien, le comité directeur du club de Bab el Jedid lui a imputé la responsabilité de cette lourde défaite.

Pour preuve, l’entraîneur-adjoint du Club Africain, Omar Hammouda, limogé à son tour, a affirmé, sur une radio locale, que José Riga a commis des erreurs dans ce match. Et qu’il est le premier responsable de cette défaite puisqu’il est le décideur.

Enfin, en attendant le limogeage imminent du coach belge, des contacts discrets auraient été pris avec Ammar Souayah, Chiheb Ellili. Et même avec l’ancien entraîneur du club, le Français Bernard Marchand.

Laisser un commentaire