Migration circulaire, la panacée contre la fuite des compétences ?

Elife - L'économiste maghrébin

La Tunisie encourage la migration circulaire ( des emplois temporaires en Europe pour Africains qualifiés), affirme Ahmed Messaoudi, directeur chargé de l’immigration et de la main-d’œuvre étrangère au sein du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

En effet, la migration circulaire pourrait constituer la panacée pour la fuite de nos compétences, estime le ministère de l’Emploi. En ce sens que les postes offerts à l’étranger à nos compétences seraient limités dans le temps. Ce qui va inciter nos postulants à  revenir et contribuer au développement du pays.

Le ministère concerné encouragerait ce genre de migration à l’exception des médecins et des ingénieurs. Le pays a grandement besoin de ces derniers. Dont la formation a lourdement pesé sur le budget de l’Etat. S’en séparer même temporairement serait nuisible au développement du pays. En effet, le Conseil de l’Ordre des ingénieurs tunisien déplore qu’environ 10.000 ingénieurs ont quitté le pays.

De son côté, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Faouzi Abderrahmane  a affirmé que  13 mille Tunisiens quittent la Tunisie annuellement.  Il a précisé qu’environ 7000 personnes le font avec leurs propres moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here