Antoine Sfeir, journaliste et politologue spécialiste du Monde Arabe n’est plus

antoine sfeir

Hier, le compte Twitter des Cahiers de l’Orient a annoncé le décès d’Antoine Sfeir à l’âge de 70 ans.

Le journaliste et politologue franco-libanais Antoine  , spécialiste du monde arabe et musulman, s’est éteint dans la nuit de dimanche 30 septembre à lundi 1er octobre, à l’âge de 70 ans. Il était notamment fondateur des Cahiers de l’Orient et président de .

Antoine Sfeir est connu du téléspectateur français . Il était spécialiste du monde arabe et musulman et était souvent l’invité  d’Europe 1 et de l’émission ” C dans l’Air” .

Qui était Antoine Sfeir?

C’est à Beyrouth , le 25 novembre 1948 qu’Antoine Sfeir voit le jour. Il fut coresponsable du service étranger du quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour de 1968 à 1976;

En 1976, il fut enlevé en pleine guerre du Liban par des milices palestiniennes et pendant toute une semaine il a été torturé. Un traumatisme qu’il a évoqué des années après et dont il gardera des séquelles toute sa vie .

Il a été journaliste à La Croix et à Pèlerin et en 1980 il a décidé de créer la revue trimestrielle “Les Cahiers de l’Orient”. De plus, il a collaboré avec plusieurs journaux dont  Le PointL’Opinion et Le Figaro, ainsi qu’avec des revues ÉtudesEspritAfrique et Asie Modernes et Politique internationale.

Habituellement impartial  dans ses analyses, il fut accusé de complaisance envers le régime de Ben Ali lors du Printemps arabe. Son livre “Tunisie, terre de paradoxes” publié en 2006 en témoigne.

Antoine Sfeir était chevalier de la Légion d’Honneur et présidait depuis 2014 l’Institut libre d’étude des relations internationales.

Son dernier livre publié en 2012, “L’Islam contre l’Islam: l’interminable guerre des sunnites et des chiites” a eu le prix du Livre et droits de l’Homme à Nancy.

Décès d’Antoine Sfeir, les hommages de la classe politique française

En apprenant le décès d’Antoine Sfeir , plusieurs personnalités politiques françaises ont exprimé leur tristesse dont Valérie Pécresse, la présidente LR de la région île-de-France qui avait insisté sur le rôle de pédagogue et son appel au dialogue entre les cultures.

La maire de Paris, Anne Hidalgo (PS) sur Twitter, a souligné pour sa part son éclairage de la culture orientale et musulmane pour les Occidentaux.

Enfin, François Bayrou  a salué l’intellectuel et l’ami qu’il était.

Paix à son âme;

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here