Production alimentaire : les prix demeurent instables

balance commerciale alimentaire

Il s’agit d’un zoom sur la production alimentaire . Les prix des fruits et des légumes oscillent entre baisse et hausse, d’après des chiffres officiels du ministère du Commerce. 

C’est ce qu’affirme le ministre du commerce,  lors d’une conférence de presse. En effet, les prix ont enregistré une chute entre 19% et 50% par rapport à septembre 2017. Le ministre a indiqué que les prix ont enregistré une baisse par rapport au mois d’août de 14%. Les prix des tomates (entre 750 et 800)  et des oignons (entre 500 et 600)  demeurent stables.  La production nationale ne peine pas selon les statistiques.

Par ailleurs, les prix de certains fruits ont enregistré une baisse par rapport au mois de septembre 2017. Le prix de la grenadine a enregistré une baisse de 5% et les pommes (-1%).  Toutefois, les prix de quelques fruits ont enregistré une hausse. Raisin (+7%), Banane (+27%), Poire ( +30%). Le ministère explique la hausse des prix  de la poire par la maladie du feu bactérien ( 2015 et 2016).

Production alimentaire : faisons parler les chiffres

Par rapport au mois d’août 2018, les prix ont enregistré une baisse au niveau de plusieurs types de fruits tels que pomme (-8%), raisin (-7%)  figue (-2%). Par ailleurs, le prix des bananes et de la poire ont enregistré une hausse de 11% et de 9%.

Pour la filière volaille, le secteur touristique a reçu des quantités de  828 tonnes de poulet et 450 tonnes de dinde . Le prix du poulet a malgré tout enregistré une baisse de 14% par rapport au mois d’août 2018 ( 5440 contre 6290).

L’approvisionnement du marché en œufs se déroule normalement, grâce à la production nationale (152 millions d’œufset des  réserves de 27 millions d’unités). La production des produits alimentaires  semble donner des signes d’amélioration en Tunisie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here