Omar El Béhi : pas de suppression de la subvention des produits de base

Omar Behi, ministre du Commerce

Le ministre du Commerce, Omar El Behi, a tenu aujourd’hui une conférence de presse à la Présidence du gouvernement pour communiquer sur la pénurie du lait et les produits subventionnés.

Le ministre a indiqué qu’il n y aura pas de hausse des prix. De même, le gouvernement n’envisage en aucun cas de lever la subvention sur les produits de base. Par contre, il y aura une refonte du système de subvention qui sera soumise à la consultation nationale.

Evoquant la crise du lait, le ministre a indiqué que la Tunisie s’est dotée d’un système efficient au niveau de la production du lait. En effet, l’Etat contribue à hauteur de 300 millions de dinars pour subventionner le système de production du lait.

A cet égard, il a affirmé que l’Etat subventionne l’agriculteur, le consommateur et l’industriel à la fois. Le coût de la subvention atteint 90 millimes par litre d’après le ministre. Les industriels bénéficient de 50 millimes par litre au niveau du stockage. Les producteurs bénéficient de 124 millimes au niveau de la production du lait. A cela s’ajoute plusieurs incitations aux agriculteurs producteurs de lait, rappelle-t-il.

Le ministre a regretté  que des producteurs aient dilapidé d’énormes quantités de lait. Par contre en 2018, ce phénomène a disparu, se félicite le ministre. Le gouvernement a pris sur lui d’acquérir 300 millions de litres lors de la crise en 2017 et en 2016, afin de préserver le régime de la production laitière.

Lait : recours à l’importation

En 2017, les producteurs ont pu importer plus de 20 millions de litres de lait. En 2018,  plus de 15 millions de litres. Le ministre a considéré que le recours à l’importation a pu sauver le régime de la production laitière.

Omar El Béhi a tenté d’expliquer les raisonsde la pénurie de lait. Il a pointé du doigt le vol du cheptel, la contrebande des vaches  laitières et la pénurie d’eau. Pour cette raison, le gouvernement a décidé d’exporter des quantités considérable de lait. Les consommateurs tunisiens consomment plus de 620 millions litres de lait par an. « Mais nous avons pris la décision d’importer 10 millions de litres », fait-il savoir. Il a indiqué, dans le même contexte,  que le secteur privé et l’Office Tunisien du Commerce (OTC) vont importer ces quantités de France et de l’Italie.

Le ministre a indiqué, par ailleurs, qu’il n’y aura pas de hausse de prix pour le lait importé. Les réserves de la Tunisie en lait sont estimées à 20 millions de litres. Le ministre a tenu à rappeler que dans les temps de crise, les quantités stockées ont atteint 5 millions de litres. Il y aura également des campagnes de contrôle pour lutter contre la hausse des prix et contre la spéculation.

Il a assuré que le gouvernement fait de son mieux pour fournir le lait aux consommateurs. Cependant, il a appelé les citoyen à la modération et à la rationalisation de leurs achats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here