Affaire Halk el Menzel : Khaled Kaddour donne sa version

Halk El Menzel L'Economiste Maghrébin

L’affaire de la concession pétrolière « Halk el Menzel » n’a pas dévoilé tous ses secrets.  Le ministre limogé de l’Energie, Khaled Kaddour, a rejeté toutes les accusations de corruption et de mauvaise gouvernance portées contre lui.

En effet, le ministre limogé rappelle que Youssef Chahed a bel et bien le droit de nommer et de limoger les ministres. Lors de son intervention sur Nessma Tv, il affirme avoir reçu la nouvelle de son limogeage quelques minutes avant l’annonce. Déterminé et confiant à la fois, Khaled Kaddour déclare qu’il détient tous les documents officiels qui prouvent son innocence.

Lesdits documents officiels remontent à 2007 et ne signalent aucune anomalie concernant la concession pétrolière « Halk el Menzel ». En effet, 2015 la direction des affaires juridiques a confirmé que la situation de la concession pétrolière « Halk el Menzel » est bel et bien conforme à la loi. La concession, datée de 1979, autorise l’exploitation du champ pétrolifère pour une période de 50 ans.

Concession pétrolière « Halk el Menzel » toujours au cœur du débat

Khaled Kaddour  indique que le projet figure sur la liste des projets proposés dans le cadre de Tunisia 2020. Comment se fait-il que l’autorisation de l’exploitation expire en 2009? Que la société Topic ait racheté le champ en 2006? Le ministre s’interroge et rappelle que tous ces faits ont eu lieu avant sa nomination à la tête du ministère.

Il fait savoir que parmi les personnes limogées figurent un poste qui n’existe même pas. Il s’agit du Directeur général des affaires juridiques. Par ailleurs, le ministre lors de l’intervention s’est indigné, s’insurgeant contre la campagne de dénigrement menée contre lui et contre son équipe.

En conclusion, sur un ton bref et concis, il a fait allusion au fait qu’il est victime d’un règlement de compte. Il dévoile que des ministres lui ont demandé d’acheter l’électricité à un nouveau fournisseur à neuf dinars le Kilowatt. Alors que la Tunisie l’obtient à 250 millimes de l’Algérie. Sur un autre volet, il a considéré que Youssef Chahed a fait exploser le ministère en éliminant les compétences.

Pour rappel,  l’Association tunisienne des contrôleurs publics a affirmé que l’octroi de la concession pétrolière « Halk el Menzel » n’est pas entachée de corruption.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here