Crise économique : l’ITES propose des solutions « courtermistes »

crise économique

L’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES) a exposé, aujourd’hui, sa vision sur les solutions pour une sortie de la crise économique.

Fethi Khemiri,  directeur du département « Politiques générales et du développement régional » relevant de l’ITES, a énuméré quelques recommandations. En effet, il s’agit de réduire le nombre des ministres à 15 et de fusionner les trois banques publiques. « Celle-ci pourra contribuer au développement régional », d’après ses dires.

Il s’agit aussi d’autres recommandations capables de faire sortir la Tunisie de la crise économique.

Au volet des caisses sociales, l’ITES propose le transfert de la CNAM au ministère de la Santé publique. D’autre part, l’ITES recommande l’unification de la CNSS et la CNRPS.

De la nécessité de sortir de la crise économique

De même, l’ITES propose de stopper les importations facultatives et non nécessaires à l’économie tunisienne. L’intervenant a précisé que cette mesure durera pendant six mois. Imed Khemiri a fait savoir que l’ITES prévoit 15 mesures applicables pendant six mois qui peuvent contribuer au sauvetage de l’économie tunisienne.

De son côté, l’économiste Abdeljalil Bedoui a affirmé, dans le même contexte, que la crise économique en Tunisie est conjoncturelle. « Pour y faire face, il faut recourir à des mesures exceptionnelles. L’ancien modèle de développement est essoufflé et il est temps de le réviser », déclare-t-il.

A cet égard, il propose la mise en place de la loi de l’urgence économique. Celle-ci doit cibler notamment les barons de la contrebande. De même, il propose la changement des billets de banque en circulation, la mise en place de barrières douanières et la révision d’une certain nombre d’accords signés avec des parties étrangères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here