La ville de Bizerte se noie sous les inondations

Bizerte L'Economiste Maghrébin
Crédit photo: page Fb

La saison estivale ravive, dans certaines régions et même à la périphérie de la capitale, la psychose des inondations.  Aujourd’hui, les orages et les pluies  sont devenus synonymes d’inondations en Tunisie.  C’est le cas aujourd’hui de Bizerte. 

La question essentielle est de savoir si le ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire a pris des  mesures  pour mieux affronter les inondations.

Que faut-il faire contre les inondations à Bizerte?

Les autorités concernées avaient déclaré qu’ en cas d’inondations, de nouveaux canaux seraient prévus pour faciliter l’évacuation des eaux, ainsi que le nettoyage des canaux existants, des égouts et des oueds.

De ce fait, on parle de 300 installations qui, selon le ministère, permettent de se préparer au mieux pour affronter la saison hivernale. On note que  » 52.2 millions de dinars consacrés aux  régions serviront à financer 27 projets ».

Par ailleurs,  le ministère avait annoncé que « les projets de protection des villes contre les inondations existent depuis longtemps sur le papier ».

En attendant, quand les inondations surviennent suite à des pluies diluviennes les agents de  la Protection civile sont mis à rude épreuve.

Les témoignages des internautes présents  nous renseignent sur la réalité de la situation que vit Bizerte aujourd’hui. Amel a souligné dans un post: « Bizerte est zone sinistrée.L’eau boueuse a inondé la ville. En plus, nous sommes coupés du monde extérieur vu que  le pont  mobile ne fonctionne pas ».

Les colons français ont reconstruit Bizerte en 1946-1950 après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. A l’époque, la ville abritait 15 à 20.000 habitants au maximum. Actuellement, 150.000 habitants y vivent.

Il est clair que les intempéries n’épargnent aucun pays. Mais il est inadmissible, année après année, de tolérer une situation de vulnérabilité. Celle-ci est due à l’incurie des autorités compétentes qui semblent complètement dépassées quand ce genre d’événement survient. Prévenir vaut mieux que guérir dit l’adage. A bon entendeur…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here