Le 13 août marque la victoire d’une Tunisie moderniste

13 août L'Economiste Maghrébin
Vue aérienne par Neila Charchour

Comment analyser ce qui s’est passé  lors du rassemblement du 13 août, à l’occasion de la Journée nationale de la femme tunisienne, mais aussi lors de celui du 11 août où un grand nombre de manifestants s’est opposé au rapport de la Colibe, notamment à l’égalité dans l’héritage? Kerim Bouzouita, docteur en anthropologie et membre de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité (Colibe) nous livre son point de vue.

Il explique qu’en réalité, il y a deux Tunisie. Il précise à cet effet: « Une Tunisie qui a prêté allégeance à des forces étrangères glorifiant des chefs d’Etats étrangers et des « Cheikh » portant des idéologies étrangères, c’est à dire des gens qui veulent imposer un modèle étranger à notre histoire et à notre civilisation. Ce sont aussi des gens qui sont financés largement par des pays étrangers. Ce qui leur permet de payer des bus climatisés et des collations à tous les mercenaires des manifestations du 11 août ».

Kerim Bouzouita : C’est la Tunisie que nous avons vu le 13 août

Il ajoute: « Il y a l’autre Tunisie celle des citoyens qui résistent et qui veulent redonner à leur pays sa juste place dans le concert des nations. Or pour les gens qui sont sortis hier, leur motivations, à mon sens, sont variées; motivation civilisationnelle pour soutenir un projet réformiste (rapport COLIBE) qui instaure l’égalité et assure les libertés individuelles dans la loi; motivation publique pour ne pas laisser l’espace public entre les mains exclusives des wahhabites et des frères islamistes; et enfin une motivation psycho-sociologique pour voir, sentir, écouter, vivre et croire qu’une autre Tunisie est possible et partager cela avec des gens qui le souhaitent. »

M. Bouzouita conclut:  » Et c’est la Tunisie que nous avons vu le 13 août, en présence des femmes, des hommes, des jeunes et des moins jeunes, des enfants et de toutes les classes sociales. Et c’est bel et bien la Tunisie du 13 août qui a déjà gagné. »

Rappelons qu’à l’occasion, le président de la République Béji Caïd Essebsi a annoncé dans son discours le dépôt du projet de loi relatif à l’égalité dans l’héritage à la rentrée parlementaire. D’ici là, on ne connait que l’intention de l’article sur l’égalité successorale, mais pas le contenu des propositions… Wait and see…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here