Les sociétés financières tirent leur épingle du jeu

Bourse de Tunis

La Bourse de Tunis a annoncé qu’au 31 juillet 2018, le volume d’échanges sur la cote de la Bourse de Tunis a atteint environ 1 067 millions de dinars contre 794 millions de dinars pour la même période 2017, soit une nette hausse de 34,4%.

Le secteur des sociétés financières, représentant 52% de la capitalisation boursière, a accaparé la plus grande part du marché avec 40,6% du volume global, en progression de 78% par rapport à la même période de 2017. La capitalisation boursière du secteur des sociétés financières a atteint au 31 juillet 2018 :  14 285 MDT.

Pour le même secteur, la capitalisation boursière des banques cotées a atteint 12 668 MDT et elles ont accaparé 46% de la capitalisation boursière globale, contre 3% pour le secteur de l’assurance et les services financiers, respectivement en progression de 115.2% et 122.5%% par rapport à la même période de 2017 en termes de volume d’échanges.

Etant précisé que cette performance est essentiellement imputable au secteur bancaire qui a marqué une hausse du volume des échanges de 73%.

En deuxième position se classe le secteur des biens de consommation, représentant 31% de la capitalisation boursière, avec une part de 35,4% du volume global du marché et une progression de 39,3% du volume des échanges par rapport à la même période de 2017.

Pour les autres secteurs, représentant 17% de la capitalisation boursière, quatre secteurs ont affiché une hausse de leur volume des échanges : il s’agit des secteurs des télécommunications (251,8%), pétrole et gaz (75,1%), services aux consommateurs (9,5%) et matériaux de base (1,1%) contre trois secteurs en baisse, à savoir  les secteurs santé (-32,9%), industries (-29,4%), technologie (-4,3%).

Répartition du volume des échanges par catégorie d’investisseurs

Les investisseurs tunisiens représentent les principaux intervenants sur le marché avec une part qui oscille autour de 70%, suivis des investisseurs étrangers et des OPCVM.

En effet, sur la période janvier-juillet 2018, la part des investisseurs tunisiens dans les achats a atteint 72,7% contre 75,6% pour la même période de 2017, alors que du côté des ventes leur part a marqué une baisse pour passer de 66 à 62,1%. La part des investisseurs étrangers dans les achats a affiché une hausse pour passer de 9,1 à 12,7%.

En évoluant dans le même sens, la part des étrangers dans les ventes a atteint environ 25% en 2018 contre 18,5% en 2017.

La part des OPCVM a marqué une légère baisse durant les deux périodes. En effet, leurs parts dans les achats et dans les ventes sont passées, respectivement, de 12,9 à 12,1% et de 13,3 à 11,6%.

Par

Publié le 08/08/2018 à 13:10

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin