Fête du poisson à La Goulette : hymne à la tolérance

Goulette fête du poisson L'Economiste Maghrébin

L’édition 2018 de la Fête du poisson se déroulera du 15 au 17 août à La Goulette (Tunis). Cette édition sera fêtée dans une ambiance rappelant la paix et la tolérance entre les Tunisiens de différentes confessions. 

Cette édition coïncidera avec la fête de la Madone en date du 15 août. Il s’agit d’une fête chrétienne traditionnelle qui attire les foules des Tunisiens de toutes les confessions en une sorte de manifestation de tolérance, d’acceptation de l’Autre et cohabitation entre les Tunisiens. Cette fête est l’un des moments importants de l’année à La Goulette et elle n’a été fêtée qu’une seule fois depuis la révolution (en 2017).

Le deuxième jour du festival est celui de l’ouverture officielle. Le coup d’envoi sera donné à partir de 17h. Un carnaval est prévu (majorettes, animation, chants et musique). Il prendra son départ d’El Aouina, en passant par les berges du lac 2 avant d’arriver à La Goulette à 19h à la Place de la victoire.

Quand la fête du poisson participe à l’animation de la ville de La Goulette

Des ateliers de travail, des points de vente de poisson et une exposition de peinture sur la fête du poisson sont au programme. De 19h30 à 22h, l’artiste Soufiène Safta donnera un concert à ciel ouvert avant de céder la scène à Hadhret Rjel Tounes animée par Cheikh Taoufik Doghman, à l’ espace El Karaka.

Le troisième et dernier jour du festival sera marqué par l’inauguration du café culturel d’El Karaka, une compétition qui porte sur les vieilles photo de La Goulette sur les réseaux sociaux.

La soirée connaîtra deux concerts, à savoir celui du rappeur  Abderrahmane  Garoura et celui de Abdelwaheb Hannachi et Chokri Omar Hannachi. Notons aussi que dans le cadre de cette édition les prix des plats de poisson enregistreront une baisse considérable ( entre 10 et 12 dinars), ce qui contribuera à attirer un maximum d’amateurs de ce plat spécifique à La Goulette.

Par

Publié le 07/08/2018 à 12:02

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin