Mondial 2022 : le Qatar de nouveau sur la sellette

Mondial-2022-Qatar-L-Economiste-Maghrebin

L’organisation du prochain Mondial 2022 par le Qatar continue de susciter des remous dans le monde du ballon rond. The Sunday Times, le magazine qui occupe une place dominante sur le marché des journaux du dimanche en Grande-Bretagne et en Irlande, vient de lancer des accusations graves concernant les conditions d’attribution de ce tournoi à ce petit émirat gazier.

Lors de sa campagne pour l’attribution du Mondial 2022, écrit le média britannique, le comité d’organisation du Qatar aurait  payé une agence de relations publiques et même  recruté des anciens agents de la CIA afin d’alimenter toute une propagande hostile aux candidatures rivales (Les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud et Australie), ce qui, de toute évidence, constitue une grave entorse aux règlements de la FIFA qui stipulent qu’il est «  interdit aux pays candidats de colporter de fausses rumeurs sur d’autres membres dans le but d’avantager un dossier ».

Coups tordus

Toujours selon The Sunday Times, le Qatar aurait payé des personnalités influentes pour «  mettre en doute le sérieux et la solidité des dossiers rivaux et ce, afin de donner l’impression que les autres candidats ne bénéficient pas d’un soutien unanime auprès de la population pour porter le projet de candidature ». Or, l’un des critères-clés pris en compte par la FIFA pour attribuer une Coupe du monde est que le pays organisateur doive  bénéficier impérativement d’un soutien local sans faille. La mission des personnes influentes recrutées par les Qataris aurait consisté  à retourner l’opinion contre l’organisation de la compétition dans leur pays. A titre d’exemple, avance le magazine britannique, un universitaire américain aurait été rémunéré 9 000 dollars afin de rédiger un rapport exposant les effets négatifs que provoquerait l’organisation du Mondial aux Etats-Unis !

Mondial 2022 : la FIFA conciliante ?

Face à ces fracassantes révélations, la FIFA a calmement affirmé avoir  déjà enquêté à propos de la candidature qatarie, en rappelant qu’elle avait auparavant fait appel à une commission indépendante dirigée par le procureur Michel Garcia, qui,  après de longs mois d’enquêtes et de procédure, n’avait pas recommandé de retirer l’organisation de la Coupe du monde au Qatar.

Démenti du Qatar

 Le Qatar a évidemment écarté ces accusations avec dédain : « Nous tenons à démentir toutes les accusations formulées par The Sunday Times. Il y a eu une enquête et nous avons fourni toutes les informations relatives à notre candidature. Nous avons respecté scrupuleusement toutes les règles de la FIFA », a souligné le comité d’organisation du Qatar.

Circulez, braves gens, y a rien à voir…..

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here